Culture
14:00 28 novembre 2015 | mise à jour le: 28 novembre 2015 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

Galette grandit avec les enfants

LECTURE. Lina Rousseau, l’auteure des livres de la collection Galette, recevait de nombreuses demandes de la part des enfants et de leurs enseignants qui souhaitaient des histoires avec plus de mots, question de voir leur personnage favori les accompagner plus longtemps dans leur apprentissage de la lecture et de l’écriture. C’est chose faite avec Galette et le lutin coquin. Entrevue avec l’auteure de Sainte-Foy.

Québec Hebdo: Galette et le lutin coquin est différent des autres livres de la collection, pourquoi?

Lina Rouseau: L’idée d’écrire une histoire avec plus de mots est en fait venue d’une demande des enfants que je rencontre dans les écoles et salons du livre. Plusieurs d’entre eux apprennent à lire avec Galette, car dans les albums, il y a deux lignes par page ce qui est facile pour eux en début d’année. Par contre lorsqu’ils maîtrisent bien la lecture ils veulent plus de texte. Ils veulent que Galette les accompagne encore plus longtemps.

QH: Quels thèmes sont abordés?

L.R.: Le premier livre aborde le thème des lutins. Mes personnages s’y prêtaient à merveille, eux qui passent leur temps à se jouer des tours! Dans cette histoire de petit lutin coquin vous allez découvrir que Galette a plus d’un tour dans son sac! Les thèmes abordés sont la magie des lutins, les lutins, l’humour, les taquineries, les tours, mais aussi le partage, l’amitié et Noël.

QH: À quelle catégorie d’âge s’adresse-t-il?

L.R.: Cet album s’adresse aux enfants de 3 ans et plus et saura aussi conquérir le coeur des plus grands!

QH: Marie-Claude Favreau, qui illustre les albums de Galette, a-t-elle également adapté ses dessins aux plus vieux?

L.R.: Les illustrations de Marie-Claude Favreau sont riches en couleurs, vives et dynamiques. Elles sont d’une grande complicité avec le texte animé. Elles débordent d’une multitude de détails savoureux à exploiter. Saurez-vous y retrouver le petit lutin, caché dans les pages du début à la fin?

QH: Galette se sent coupable, le dernier album de la série des émotions, a également été publié récemment. C’est important d’aider les petits à démêler leurs émotions?

L.R.: Oui, car les émotions travaillées – peur, colère, joie, tristesse, jalousie, gêne, fierté et culpabilité – sont des émotions que vivent les enfants et ce n’est pas toujours facile pour eux d’y faire face. La lecture de mes albums peut les aider à mieux comprendre et gérer l’émotion qu’ils ressentent. Dans chaque album l’enfant va découvrir que Galette, tout comme lui, a des émotions. Il va reconnaître les caractéristiques physiques que lui-même ressent. De plus à la fin de chaque album il y a des questions s’adressant aux enfants permettant un retour sur la compréhension de l’histoire.

Cette série est populaire et appréciée des enseignants, car ils travaillent avec les livres en classe de maternelle et de 1ère année. Ce sont aussi de bons outils pour les parents, car ils les aident à mieux gérer les émotions de leur enfant.

QH: Quel nouveau thème suivra?

L.R.: Je travaille présentement le thème sur la persévérance suivie de la patience. Deux habiletés ou qualités que les enfants doivent développer. Galette est persévérant est prévu à l’automne 2016.

Québec Hebdo

Articles similaires

20:08 12 septembre 2012 | mise à jour le: 12 septembre 2012 à 20:08 temps de lecture: 3 minutes
Galette en Chine

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *