Culture
20:50 17 septembre 2015 | mise à jour le: 17 septembre 2015 à 20:50 temps de lecture: 3 minutes

Le patrimoine au bout des doigts

ARTISANAT. La culture, les brodeuses, tricoteuses et fileuses y touchent du bout des doigts, avec la plus grande finesse. À l’occasion des Journées de la culture, le Cercle des fermières de Bourg-Royal invite Charlesbourg à découvrir un patrimoine artisanal ancestral qu’elles s’efforcent de garder vivant.

«Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage», écrivait le poète Nicolas Boileau en 1674, quelque 340 ans avant de se voir donner raison par ces femmes qui n’acceptent rien de moins que la perfection. «Il y en a qui font des pièces d’artisanat pour en faire. Nous, on le fait pour que ce soit beau, pour faire quelque chose dont on est fières», fait valoir Gisèle Mercier, membre du Cercle.

Avec ses consoeurs, elle exposera d’ailleurs quelques-unes de ses réalisations. Les visiteurs auront l’occasion d’apprécier couvertures, napperons et autres ouvrages de broderie et de tricot qui occupent semaine après semaine les quelque 70 membres. Derrière ces œuvres d’artisanat, plusieurs heures de travail consciencieux, la patience mise à rude épreuve par une maille à reprendre ou un fil cassé sur le métier à tisser.

Cet instrument qu’on ne voit plus guère que dans les films d’époque exerce, par sa rareté peut-être, une certaine fascination. Mais une visite lors des Journées de la culture, et le métier à tisser dévoilera ses secrets grâce aux fermières qui démontreront leur savoir-faire.

Tisser des liens

Pour le Cercle de Bourg-Royal, il s’agira d’une deuxième participation aux Journées de la culture. «C’est pour se faire connaître. La relève est importante», justifie la présidente, Céline Gélinas, qui veille à l’avenir d’un art en voie d’extinction. Tradition qui se transmettait de mère en fille, voilà qu’il faut aller hors des murs de la maison pour en apprendre les rudiments.

Pour Céline Gélinas, ce n’est pas plus mal: le Cercle, c’est aussi l’occasion de tisser des liens. «Il y a des histoires de vie qui se partagent. […] Il y a beaucoup de raconteuses d’histoires qui animent nos rencontres!» se réjouit-elle, réaffirmant l’idée d’un patrimoine bien vivant, sous toutes ses coutures.

Le Cercle des fermières de Bourg-Royal, situé au 1439, boulevard Louis-XIV, ouvre ses portes le dimanche 27 septembre, de 10h à 16h.

 

 

À lire sur la page suivante : les autres activités à découvrir à Charlesbourg dans le cadre des Journées de la culture.

Les Journées de la culture à Charlesbourg

Moulin des Jésuites

– Visite historique guidée du Trait-Carré (26-27 sept., 10h30 à 12h, 13h30 à 15h)

– Atelier de fabrication de pain (26-27 sept., 11h à 12h, 14h à 15h)

Société artistique de Charlesbourg

– Expo et rencontre avec artistes (26-27 sept., 10h à 17h)

Société d’histoire de Charlesbourg

– Associer ses souvenirs aux lieux de Charlesbourg (26-27 sept., 13h30 à 17h)

Église Saint-Charles-Borromée

– Concert d’orgue, accompagné d’une conférence (27 sept., 13h30 à 15h)

Bibliothèque Paul-Aimé-Paiement

– Création d’un bracelet, d’une fleur ou de billes à collier (26 sept., 14h à 15h30)

Certaines activités exigent une réservation. Pour plus d’info: http://www.journeesdelaculture.qc.ca

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *