Culture
20:36 29 septembre 2015 | mise à jour le: 29 septembre 2015 à 20:36 temps de lecture: 3 minutes

L’art de l’engagement

ART PUBLIC. Les bénévoles de Charlesbourg ont désormais une sculpture à leur image, reflet du travail généreux qu’ils dispensent dans leur communauté. La rencontre, du nom que lui a donné son créateur Florent Cousineau, a été inaugurée sur le site extérieur du bureau d’arrondissement de Charlesbourg, au terme d’un processus de médiation culturelle où artiste et citoyens ont fait œuvre de partage.

L’œuvre en question prend la forme d’un parcours évoquant la présence de bénévoles penchés sur leur prochain, en position d’empathie et d’accueil. Au creux de chaque branche, une lumière pour rappeler la chaleur de ces gens engagés. «Vous avez su aller chercher le cœur et l’âme de Charlesbourg», a témoigné à cet effet Patrick Voyer, conseiller du district des Monts, à l’endroit de Florent Cousineau.

Celui-ci est revenu sur le processus de création, auquel, suivant le concept de médiation culturelle, 11 bénévoles de l’arrondissement ont participé. À l’origine, des mots jetés à la ronde – solidarité, don de soi… – pour alimenter la réflexion sur l’œuvre à bâtir. Ému, Florent Cousineau a souligné cette collaboration citoyenne qui s’est approfondie lors d’activités culturelles et créatives, autant d’occasions d’exploration des univers de l’art actuel et du bénévolat. Cela, pour en arriver à un résultat qui «saisit bien les nuances de l’action bénévole», a relevé le président de l’arrondissement, Vincent Dufresne.

Reconnaissance et fierté

À tour de rôle, les élus municipaux et le député de Charlesbourg ont redit en mots l’hommage véhiculé par l’œuvre d’art. En ce 350e anniversaire de fondation, ils ont insisté sur l’apport des bénévoles qui ont contribué au développement de la communauté, continuant aujourd’hui à assurer le dynamisme des secteurs culturel, sportif et sociocommunautaire de l’arrondissement.

De son côté, la porte-parole des bénévoles a parlé d’une «expérience mémorable» qui aura duré près d’un an. Les 11 participants avaient été sélectionnés en vertu de leur engagement dans divers organismes de Charlesbourg. Fébrilité et fierté trahissaient leur présence à l’occasion du dévoilement de l’œuvre d’art, dans laquelle on retrouve un peu de chacun d’eux, s’est réjouie Nicole Lévesque-Côté au nom des siens.

Démocratisation de l’art

Représentant un investissement conjoint de 95 000$ de la part de la Ville de Québec et du ministère de la Culture, ce projet suit la volonté de l’administration Labeaume de démocratiser l’art public en l’intégrant à l’aménagement urbain. Ce faisant, elle souhaite susciter l’intérêt et l’adhésion de la population à l’amélioration de son milieu de vie. Au total, six arrondissements – Charlesbourg était le deuxième – feront l’objet d’une telle démarche.

Bénévoles participants

Loisirs Saint-Rodrigue

Denise et Jean-Marc Desrosiers

Centre d’aide et d’action bénévole de Charlesbourg

Gérald Lavoie, Nicole Lévesque-Crête, Jocelyn Méthot et Guy Monette

Société d’histoire de Charlesbourg

Claire Couillard

Société artistique de Charlesbourg

Diane Leclerc

Club de vélo de montagne Sport Olympe

Gilles McNeil

Maison de la famille DAC

Georgianne Gagné

Patro de Charlesbourg

Patrick Greer

Florent Cousineau en trois oeuvres d’art architecturales

Le roulement à billes (ateliers-résidences pour artistes, Saint-Roch)

La falaise apprivoisée (logements-ateliers, Saint-Roch)

La mêlée (centre communautaire Lebourgneuf)

À lire aussi: L’engagement des bénévoles immortalisé dans une oeuvre de Florent Cousineau

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *