Culture
18:11 5 mai 2014 | mise à jour le: 5 mai 2014 à 18:11 temps de lecture: 2 minutes

Une pièce qui frappe dans le mille

Plus de 650 personnes ont assisté, en avril, aux six représentations de la production théâtrale Essoufflés, portée par les troupes Mecum I, Mecum II et Mecum III de l’école secondaire des Sentiers. Autant de spectateurs qui ont été confrontés aux réalités de la société de consommation dans cette pièce d’actualité écrite et mise en scène par Marc-André Perron, dont la tension de certaines saynètes a pu être désamorcée par une présence clownesque festive.

Quatre élèves ont par ailleurs reçu un prix «Personnalité Mecum 2013-2014» pour souligner à la fois leur motivation, leur positivisme, la qualité de leur jeu et leurs efforts constants. Il s’agit de Loïc Boccardi (2e sec.), Gaëlle Dorion et Marilou Boutet (3e sec.), et Marie-Pier Langlois (5e sec.), qui ont chacun fait montre d’une réelle évolution théâtrale selon Marc-André Perron. «Le théâtre à l’école des Sentiers est vraiment une discipline où la rigueur et le dépassement de soi sont valorisés, où chaque élève contribue, par son talent, à faire rayonner la production et à se découvrir en tant qu’interprète messager d’une réalité qui nous interpelle à tous les coups», estime celui qui est à la tête du volet théâtre de l’école des Sentiers depuis plus de 10 ans. (V.A.)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *