Culture
19:29 30 janvier 2014 | mise à jour le: 30 janvier 2014 à 19:29 Temps de lecture: 4 minutes

Vincent Bélanger en tournée avec une troupe nationale de Chine

Issu d’une famille qui s’est illustrée sur la scène musicale québécoise, le violoncelliste Vincent Bélanger poursuit la tradition en participant pour une deuxième année consécutive à la tournée canadienne du spectacle «Carnaval 2014», le célèbre Gala du Printemps chinois.

«C’est un immense honneur que les responsables artistiques de cette troupe nationale de Chine me font. Il est très rare qu’ils redemandent un artiste invité pour une deuxième année consécutive. Ils ont été très contents de ma prestation de l’an passé et ils ont voulu aller plus loin. La partition de cette année comporte plus de défis technique et musical en mettant toujours en évidence la musique traditionnelle chinoise», souligne le Charlesbourgeois de 34 ans qui a participé à quatre spectacles l’an dernier et en fera sept cette année.

Très heureux de pouvoir jouer pour une première fois en duo avec la vedette internationale spécialiste du violon chinois Jiang Kemei, Vincent Bélanger sera présent sur la scène de la salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec, le mardi 11 février à 20 h, en compagnie d’une quarantaine de danseurs, acrobates, chanteurs et musiciens traditionnels de la troupe artistique de Beijing dans une fascinante mosaïque culturelle.

La modernité de l’art traditionnel chinois!

Organisé par l’Association du développement culturel Canada-Chine, ce nouveau spectacle fait appel à des techniques de scène modernes et à diverses formes d’expression artistique originales explorant une nouvelle manière de mettre en scène l’art traditionnel chinois.

«L’année dernière était sous le signe du Serpent. Dans leur culture, le serpent est associé, entre autres, à la sagesse, la réflexion et la connaissance de soi. Le spectacle était bâti avec ces thématiques, donc très musical et instrumental. Cette année, nous sommes sous le signe du Cheval. Ce signe est associé à l’indépendance, la liberté et surtout au mouvement. L’oeuvre est très rythmique et exploite toute l’étendue sonore du violoncelle», note Vincent Bélanger, dont la tournée visitera aussi les villes de Toronto, Montréal, Sherbrooke et Ottawa.

20 concerts en Chine en 2014

Fasciné par la culture chinoise, le musicien québécois est tellement apprécié par les dirigeants de cette troupe nationale qu’une tournée de 20 concerts en Chine se dessine à l’horizon pour l’année 2014. Le lancement de son premier album «Là» au printemps 2011 sur étiquette Fidelio, proposant un bouquet musical éclectique et audacieux de grands airs classiques, d’adaptations et d’orchestrations d’oeuvres d’André Gagnon et quelques compositions, n’est pas étranger à cette popularité, car il a reçu des éloges de la presse et du public tant au Canada qu’à l’étranger.

Une tournée promotionnelle en Chine et au Viêtnam a suivi avec sa collègue Hélène Blanchet avant d’avoir la chance de participer aux tournées des fêtes du Nouvel An chinois au Canada en 2013 et 2014 dans les plus prestigieuses salles de spectacle du pays.

Fier de ses racines

Demeurant aujourd’hui à Montréal, Vincent Bélanger a étudié le piano dès l’âge de cinq ans et choisi le violoncelle trois ans plus tard. Il entre par la suite au Conservatoire de Québec et reçoit plusieurs bourses pour perfectionner son art. Compositeur-interprète arrangeur de talent, il garde un très bon souvenir de son passage en concentration musique à l’école secondaire Jean-de-Brébeuf de Québec.

«S’il y a un enseignant qui a fait la différence dans ma vie et que j’ai beaucoup apprécié, c’est bien Jean Genest. Je profite aujourd’hui de l’occasion pour lui adresser ce témoignage de reconnaissance. Il le mérite bien, car je l’ai beaucoup aimé».

Membre d’une famille d’illustres musiciens

Omer Létourneau (son arrière-grand-père), organiste, compositeur et cofondateur de l’École de musique de l’Université Laval,

Edwin Bélanger (son grand-père), violoniste, premier directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Québec,

Marc Bélanger (son oncle), violoniste, compositeur, chef cofondateur de l’Orchestre métropolitain de Montréal,

Guy Bélanger (son père), ténor et chef fondateur de l’Opéra de Québec et du Chœur de Québec.

Charlesbourg Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *