Culture
16:44 2 mai 2013 | mise à jour le: 2 mai 2013 à 16:44 temps de lecture: 3 minutes

Luc Marquis, passionné de musique

Luc Marquis, auteur-compositeur-interprète de Charlesbourg, s’est inscrit au concours L’Étoile montante sans trop en connaître les détails. Pas parce qu’il court toutes les compétitions les yeux fermés – il est bien trop occupé. Pas parce qu’il est chaque fois convaincu de gagner – son expérience lui a prouvé le contraire. Mais parce qu’il aime la musique – tout, dans la musique –, et que c’est donc une façon supplémentaire de s’y adonner.

Il faut dire, à sa défense, que L’Étoile montante en est seulement à sa deuxième édition. Organisé par Ford Canada en collaboration avec les FrancoFolies de Montréal, l’événement s’adresse à la relève. Au terme du concours, quatre finalistes auront la chance de se produire sur la scène lors des FrancoFolies, le 22 juin prochain. Le gagnant recevra une bourse de 5000 $.

Les candidats doivent d’abord présenter une pièce musicale devant jury, dont la performance est ensuite retransmise sur Internet pour permettre au public de voter. Vingt-cinq artistes accèderont à la demi-finale, qui aura lieu à L’Astral (Montréal) devant un comité de sélection.

C’est d’ailleurs pour augmenter ses chances d’atteindre la demi-finale que Luc Marquis demande au public de voter pour lui. À l’audition, il a interprété à sa façon Jean Batailleur, une prestation qui lui a valu de bons commentaires de la part des membres du jury.

Ce n’est qu’après coup qu’il a appris qu’il aurait pu opter pour l’une de ses compositions. Il espère donc pouvoir se reprendre sur la scène des FrancoFolies, où les finalistes livreront deux ou trois chansons de leur choix.

Une année remplie

Mais qu’il l’emporte ou non, Luc Marquis ne chômera pas pour autant. Il y a un an, il lançait son troisième album, éponyme, qu’il entend continuer à pousser auprès de la radio et des salles de spectacle. Le public peut par ailleurs l’entendre dans le spectacle Québec Issime, qu’il a rejoint en 2002. L’école de danse Nadia Desgagnés profite de ses talents de percussionniste, dont il fait aussi la preuve avec son groupe Percutant. Sans compter son travail auprès des élèves d’écoles primaires, avec lesquels il réalise des albums depuis quelques années; il termine à peine un projet avec ceux de l’Escalade, à Charlesbourg.

«Mon rêve, c’était de gagner ma vie avec la musique. C’est fait. Mon autre rêve maintenant, c’est que plus de gens connaissent ce que je fais», conclut celui qui voit en L’Étoile montante une tribune pour continuer à partager sa passion.

Pour visionner la performance de Luc Marquis au concours L’Étoile montante: http://etoilemontante.francofolies.com/2013/participants/12539

 

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *