Culture
19:08 2 février 2016

Rodrigue Grenier sculpte son amour pour le Canada

PLAISIR D’HIVER. Fédéraliste dans l’âme, le septuagénaire Rodrigue Grenier du quartier Courville poursuit la tradition de la sculpture sur neige devant sa résidence, cette fois, avec un monument représentant une feuille d’érable qui traduit l’amour pour son pays, le Canada.

«Les bloquistes et les péquistes ne font pas un pays. Ils ont seulement la recette pour faire du fromage! Dans la vie, 2% des gens sont dans la parade, 8% aimerait bien être dedans et l’autre 90% ne sait même pas qu’il y en a une», lance M. Grenier en entrevue avec le Beauport Express sur le site de son loisir d’hiver.

Âgé de 78 ans, le Courvillois grand amateur d’histoire a mis environ six heures de travail pour compléter sa 24e sculpture sur neige dans le cadre du Carnaval de Québec, devant sa maison ancestrale sise au 2249, avenue Royale. Trônant sur un monticule, son monument est complété par 10 images placées dans des feuilles transparentes représentant les drapeaux des 10 provinces canadiennes.

Des conditions difficiles

Comme à l’habitude, M. Grenier a commencé tôt à amasser la neige tombée sur son terrain afin d’en avoir assez pour réussir une autre sculpture.

«L’hiver 2015-2016 est très spécial. Je suis chanceux d’avoir pu profiter des deux premières chutes de neige pour en faire un monticule. Le temps doux et la pluie l’ont fait passablement diminuer au cours des dernières semaines, ce qui m’a rendu la tâche plus difficile que par les années passées», commente M. Grenier qui aimerait bien recevoir la visite de la duchesse de Beauport, Geneviève Richard, pour lui montrer son monument avant la fin du Carnaval.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *