Culture
15:02 6 janvier 2016 | mise à jour le: 2 juillet 2019 à 17:47 temps de lecture: 3 minutes

Jean-Daniel Thériault trace l’histoire de la famille d’Augustin Caron à Sainte-Anne-de-Beaupré

PORTRAITS DE FAMILLE. Bien connu pour les recherches qui ont mené à la publication de l’album souvenir du centenaire de la paroisse Saint-Ignace-de-Loyola en 2014, Jean-Daniel Thériault vient de publier un cinquième ouvrage à caractère historique portant, cette fois, sur la famille d’Augustin Caron (1778-1862) et d’Élizabeth Lessard à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Passionné de généalogie et de photos anciennes, l’auteur originaire de Giffard et demeurant aujourd’hui à Boischatel a regroupé dans ce volume de 300 pages plus de 450 illustrations et des notes généalogiques débutant par la première génération de Robert Caron et Marie Crevet. Parti de France, le couple s’est établi vers 1637 sur une terre située à la Longue Pointe dans la seigneurie de Beaupré près de la rivière du Petit-Pré, avant d’acquérir en 1654 une terre de cinq arpents de front sur une lieue de profondeur à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Amorcées en 1984 lorsqu’il débute ses fréquentations avec sa future épouse Johanne Caron, ses recherches l’amènent à répertorier des notes généalogiques jusqu’à la 10e génération et les enfants issus du mariage de Gaudias Caron et de Malvina Paquet.

Personnages importants et photos inédites

Abondamment illustré de photos de familles, de portraits d’ancêtres, de maisons d’époque et de vieilles cartes montrant l’emplacement de terres ancestrales, l’album présente une photo inédite de la maison d’Augustin Caron telle qu’elle apparaissait entre 1878 et 1892 avant sa démolition. Cultivateur prospère, il a été député du comté de Northumberland (plus tard Montmorency) à la Chambre d’Assemblée du Bas-Canada du 18 juin 1808 au 2 octobre 1809 et du 16 janvier 1811 au 22 mars 1814, période où il appuya généralement le Parti canadien.

On y apprend aussi que l’un de ses enfants, René-Édouard Caron, fut avocat, juge de la Cour supérieure du Québec et de la Cour du Banc de la Reine, maire de la Ville de Québec (1834-1836 et 1840-1846), député à l’Assemblée législative, président du Conseil législatif, membre du cabinet provincial et lieutenant-gouverneur de la province de Québec de 1873 à 1876. La rue Caron dans la basse-ville à Québec a été nommée en sa mémoire vers 1842 et une plaque commémorative a été apposée en son honneur sur le mur extérieur nord de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré en 1921.

Le volume est disponible au coût de 40$ directement auprès de l’auteur que l’on peut rejoindre au 418 822-3735 ou par courriel à jdanieltheriault@videotron.ca.

Autres publications de l’auteur

«Le monument de tempérance de Beauport», 1999, 17 pages. «Une famille acadienne à Saint-Jean-Port-Joli : Joseph Thériault et Agnès Cormier», 2009, 165 pages. «Les Dupont à Saint-Jean-Port-Joli», 2011, 129 pages. «Centenaire de la paroisse Saint-Ignace-de-Loyola (1914-2014)» album souvenir, 152 pages.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *