Culture
22:00 20 septembre 2016

Julie Rivard: amour et suspense sur la Côte-de-Beaupré

LITTÉRATURE. Après s’être penchée sur le monde des groupes criminels et des gangs de rue, l’auteure de Québec Julie Rivard y va d’un tout autre univers dans son dernier roman «Les Torrents» où ses personnages évoluent dans la Côte-de-Beaupré des années 1940.

Julie Rivard mène ce qu’on pourrait qualifier gentiment d’une double vie. Enseignante en anglais le jour à l’école primaire de Boischatel, elle prend la plume le soir venu pour se consacrer à l’écriture. «Ce qui me passionne, c’est m’inventer moi-même un monde, raconte-t-elle. Je me suis dit que si je me divertis, peut-être que d’autres personnes vont vouloir embarquer aussi dans mon univers.» L’auteure lance le 23 septembre prochain son huitième livre en carrière et quatrième roman, intitulé «Les torrents».

Ses trois premiers romans, Mezza Morta en 2009, Dramma en 2011 et La Pieuvre en 2013, sont inspirés d’un genre littéraire bien présent aux États-Unis, mais encore trop peu connu au Québec selon l’auteure, le suspense féminin. «L’accent est mis sur la relation entre les personnages, les relations amoureuses, explique-t-elle. Il y a beaucoup de sensualité, ce n’est pas seulement une enquête ou un polar.»

Un nouveau genre

Le roman Les Torrents explore un tout nouvel univers pour l’auteure, un univers historique qui s’apparente au roman du terroir, mais actualisé, aux dires de l’écrivaine. «Je voulais parler d’une jeunesse qui veut faire son propre chemin, vivre ses propres désirs, explique Julie Rivard. J’ai des personnages assez fougueux et à l’avant-garde dans leur attitude.»

Bien que les enquêtes et la mafia ne soient pas au rendez-vous, ce quatrième roman ne dénaturalise pas son œuvre, selon l’auteure. «Il y a un suspens, mais c’est un suspense plus tourné vers les relations entre les personnages, rapporte-t-elle. Je vais aussi chercher un humour sarcastique comme dans mes autres livres, avec les bûcherons au camp.» Elle dit espérer rejoindre une clientèle plus élargie grâce à ce nouveau roman.

La Côte-de-Beaupré est le théâtre des activités des personnages de Julie Rivard dans ce nouveau livre. «Pendant longtemps, la Côte-de-Beaupré, c’était un monde que je ne connaissais pas, avoue l’enseignante. Un jour, j’ai voulu voir si c’était un bel environnement et j’ai été subjuguée par la beauté de l’endroit. Les villages s’y suivent, mais ne se ressemble pas tous.» Sans se vouloir un roman historique, l’auteure reprend quand même des éléments des lieux, comme la drave et les noms de famille des familles pionnières.

Le lancement du roman Les Torrents aura lieu le 23 septembre prochain au Domaine Maizeret à Québec de 17h30 à 21h.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *