Culture
16:05 11 mai 2018 | mise à jour le: 11 mai 2018 à 16:05 temps de lecture: 3 minutes

Le Salon de Mai toujours autant apprécié

C’est aux Promenades Beauport que s’est déroulée la 51e édition du Salon de Mai, organisée par le Conseil beauportois de la culture. Plus de 120 artisans se sont déplacés pour l’occasion, occupant les allées du mail de créations uniques dans une atmosphère conviviale.

Denis McKay a lui-même été artisan au Salon de Mai en tant que photographe

Métro Média – Gabrielle Morissette

Yves Gagnon et Andrée Gonthier, de Décor Epoxy, en sont à leur première participation au Salon de Mai. La jeune entreprise était au salon pour recueillir les impressions du public sur leurs récentes créations

Métro Média – Gabrielle Morissette

Il était difficile de ne pas ralentir le pas pour observer les créations artisanales exposées aux Promenades Beauport. Une grande variété de bijoux, de produits naturels, d’accessoires et d’autres métiers d’art accrochaient l’œil des passants, qui y ont fait de belles découvertes. « Juste à temps pour la fête des mères ! », s’exclame Denis McKay, directeur général du Conseil beauportois de la culture depuis une dizaine d’années.

Le cercle des fermières de Giffard sont les vétéranes du Salon de Mai, auquel elles participent depuis le tout début

Métro Média – Gabrielle Morissette

Le Salon de Mai est devenu, au fil des années, un événement incontournable pour les secteurs culturel et artistique de la municipalité et du Québec. Orchestré par des bénévoles, l’événement se distingue également par son conseil d’administration exclusivement composé d’artistes aux disciplines variées. La réalité des artisans est donc très bien comprise par les organisateurs.

Sabrina Munger, créatrice et conceptrice des sandales et des souliers Sab’s Shoes, participait pour la première fois au Salon de Mai.

Métro Média – Gabrielle Morissette

« C’est ce qui fait que c’est très souvent le premier salon que les artisans essayent », témoigne Monsieur McKay. La courte durée de l’événement n’occasionnant pas de grands investissements de temps et d’argent, participer au Salon de Mai est une opportunité pour les nouveaux artisans de briser la glace et pour les anciens de bénéficier d’une belle visibilité.  « La mission du conseil étant de diffuser les arts et la culture, le Salon nous permet de poursuivre notre mission à travers une activité comme celle-ci », rajoute le directeur général du conseil.

Le Salon de Mai est établi aux Promenades Beauport depuis une douzaine d’année

Métro Média – Gabrielle Morissette

Puis, le Salon de Mai est un lieu d’échanges et de rassemblement pour ces artisans de partout en province. La convivialité et la créativité sont mises de l’avant, offrant aux visiteurs une initiation unique aux métiers d’art et une opportunité d’encourager des entreprises locales.
« C’est ce qui m’épate. J’ai connu le Salon comme visiteur, exposant, bénévole et maintenant comme directeur général… J’ai aimé ce Salon sous tous ces chapeaux-là », raconte Monsieur McKay, qui estime à 55 000 le nombre de visiteurs cette année.    

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *