Culture
14:28 1 mars 2018 | mise à jour le: 1 mars 2018 à 14:28 temps de lecture: 4 minutes

QMDA, de l’attitude au féminin

L’équipe QMDA, qui représente le studio de danse du même nom à Beauport, a participé à l’émission Danser pour gagner sur les ondes de Vtélé. 

Toutes les filles du groupe âgées de 15 à 21 ans pratiquent la danse depuis qu’elles sont toutes petites.

ELISABETH CLOUTIER PHOTOGRAPHE

Le programme télévisé, qui récompense la meilleure équipe de danse urbaine du Québec, est la nouvelle trouvaille de Julie Snyder. Emmanuelle Desgagnés et Valérie Lavoie, propriétaires et chorégraphes au studio de danse QMDA, ont eu l’idée de s’inscrire au concours. Elles ont choisi une équipe entièrement féminine et elles ont envoyé une vidéo pour soumettre leur candidature. Au départ, il y avait 80 équipes. Après une première sélection, ce nombre était réduit à 40. Une seconde sélection a fait diminuer le nombre d’équipes à 20. Avec seulement 24h pour préparer un nouveau numéro, une dernière coupure a fait passer le nombre d’équipes à 12 pour la télédiffusion. Chaque semaine, une équipe est éliminée.

Toutes les filles du groupe âgées de 15 à 21 ans pratiquent la danse depuis qu’elles sont toutes petites. Cependant, elles n’avaient jamais dansé ensemble avant l’émission. Shanny Cuillerier, l’aînée du groupe à 21 ans, explique que cette situation ne dérange personne à l’intérieur de l’équipe. «Nous nous connaissions, mais nous n’avions jamais dansé toutes ensemble. La chimie s’est développée et nous sommes heureuses de ce que nous avons fait jusqu’à maintenant. Simplement être choisie pour l’émission est un exploit.»

Avantage ou inconvénient ?

Comme l’équipe est composée de sept filles, dont trois proviennent du profil danse de l’école secondaire La Seigneurie, certains avantages ressortent de cette sélection entièrement féminine. «Notre profil de danseuses est plus significatif que le simple fait d’être composée de sept filles. On est la seule équipe de l’émission qui ne provient pas de la danse urbaine. On pratique un style fusion et on n’a peut-être pas la puissance d’une équipe masculine, mais nous sommes capables de nous adapter à toutes les situations. De toute façon, la danse n’a jamais de barrière», explique Laurie-Ann Courchesne, membre de la troupe. Elle assure que cette versatilité est utile dans cette compétition, qui utilise des thèmes différents chaque semaine.   

Travail colossal

Comme dans beaucoup de performances sportives et artistiques, il y a beaucoup d’efforts déployés pour offrir les prestations que l’on peut voir à l’émission hebdomadaire. La somme de travail est tout simplement gigantesque. «Les filles sont à Montréal toute la semaine et elles dansent du matin jusqu’au soir. Celles qui sont encore à l’école ont une dérogation pour pouvoir participer à l’émission. J’écoute le profil de certains athlètes olympiques et la somme de travail est comparable à celui de nos filles», spécifie la chorégraphe Valérie Lavoie.

Tout au long de l’entretien, la passion de ces jeunes filles pour la danse ne fait aucun doute. D’ailleurs, plusieurs travaillent déjà comme entraîneuses pour les plus jeunes. Quand le groupe s’est fait questionner sur ce que la danse a apporté dans leurs vies, toutes ont répondu à l’unisson: la confiance en soi.

Dans une société où les adolescentes ont de la difficulté à s’affirmer, il est rafraîchissant de voir un groupe de jeunes femmes déterminées, énergiques et confiantes.

L’aventure de QMDA s’est arrêtée alors que l’équipe était en duel face à MARVL, l’autre équipe de Québec. Les filles ont été évincées après une belle performance, mais les juges ont préféré la prestation de l’équipe masculine. Le parcours de QMDA s’est donc arrêté après cinq semaines à l’émission.

Pour visualiser la performance de la semaine 4 de QMDA: //noovo.ca/videos/danser-pour-gagner/performance-de-qmda-semaine-4

La troupe QMDA durant une performance au studio de télévision.

Photo gracieuseté – Vtélé

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *