Culture
17:54 9 mars 2018 | mise à jour le: 9 mars 2018 à 17:54 temps de lecture: 4 minutes

Une candidate de Beauport à La Voix

Jordane Labrie possède un parcours bien garni pour une chanteuse d’à peine 25 ans. L’artiste, qui est maintenant candidate à l’émission La Voix, a commencé à tracer son chemin dans le monde de la chanson très jeune.   

Nomade québécoise de la chanson

Photo TC Media – Jean Carrier

À l’âge de sept ans, Jordane découvre sa passion pour la chanson. Sa mère lui avait suggéré de participer à un spectacle parce qu’il manquait une personne, elle a donc pris place sur les planches. C’est à ce moment qu’elle est tombée amoureuse avec le métier de chanteuse. «Ça sortait un peu de nulle part parce que personne dans ma famille n’est chanteur ou musicien», avoue la jeune femme candidement.

Une voie toute tracée

En raison de l’emploi de son père qui était contrôleur maritime, Jordane a passé son enfance aux Escoumins sur la Haute-Côte-Nord jusqu’à l’âge de 10 ans. Son père l’amenait souvent à la pêche et c’est lors d’une excursion qu’elle s’est mise à chanter devant un cap qui donnait un superbe écho à sa voix. Son père l’a toujours encouragée par la suite à poursuivre son rêve. La famille emménage par la suite à Varennes, près de Montréal, pour deux années complètes. Les fins de semaine, ses parents l’inscrivent dans des concours amateurs aux quatre coins de la province. C’est à ce moment qu’elle fait un apprentissage important.

«C’était les premières fois où je chantais avec des groupes en direct. C’est très différent que de chanter sur une chanson déjà enregistrée.» Puis, à 13 ans, la famille prend le chemin de Québec. Elle fera tout le reste de sa scolarité dans la Capitale Nationale et obtiendra un baccalauréat en études littéraires avec un profil cinématographique. Malgré la réussite de ses études, une carrière dans ce domaine n’a même pas été envisagée. «J’ai fait mes études pour moi-même. J’adore la littérature et cela m’a permis d’élargir mon bagage de connaissances, mais mon métier c’est chanteuse!» 

Ambassadrice de la chanson française

Depuis le début du cégep, Jordane Labrie est la voix du groupe Tous Azimuts. Le groupe qui possède déjà quatre albums, n’est pas entièrement composé de musiciens qui ont des ambitions professionnelles en musique. C’est en partie ce qui explique que la chanteuse ait commencé un projet en parallèle avec l’un des membres du groupe, Clément Desjardins. «C’est tout simplement un duo camouflé sous mon nom», révèle la jeune femme.

Cette association lui a permise, pour la première fois, de participer plus activement à la composition des chansons. Avec son bagage, c’était tout à fait naturel d’écrire des chansons en français. «J’adore les mots et la poésie, il faut faire parler cette langue-là! Même si je peux chanter en anglais, je vais toujours tenter d’inclure la langue française quelque part.»

C’est d’ailleurs ce qu’elle a fait lorsqu’elle a été engagée pour chanter dans un train lors d’un périple de Toronto à Vancouver. «On chantait en anglais pour que les gens comprennent et on avait des chansons françaises dans le répertoire. Les gens ont adoré malgré la barrière du langage.» L’union professionnelle avec Clément Desjardins l’a aussi aidé à trouver son style musical. C’est donc en folk que l’interprète, installée à Beauport depuis quelques années, fera son chemin dans le monde musical.

En période de création avec Clément Desjardins

Photo gracieuseté

Coup de fil inattendu

La démarche pour participer à l’émission La Voix ne vient pas nécessairement de Jordane, même si elle avoue y avoir déjà pensé.«Une recherchiste de l’émission m’a appelée pour me demander si j’étais intéressée à faire les auditions et j’ai accepté.»

Le reste de l’histoire est encore inachevée alors qu’elle a réussi à traverser le stade des auditions et a choisi Garou comme coach. Elle mentionne que le fait que Garou fonctionne plus au feeling qu’à la technique de chant l’a motivée à faire ce choix. Peu importe le résultat de l’émission, Jordane Labrie continuera sa carrière avec son acolyte Clément Desjardins. Fort probablement, cela l’amènera à voyager et à jouer de la musique, comme dans ses rêves de jeunesse.   

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *