Culture
15:00 25 avril 2018 | mise à jour le: 25 avril 2018 à 15:00 Temps de lecture: 3 minutes

Un voyage à Nashville inspirant pour Julie Brind’Amour

La ville de Nashville est reconnue comme la capitale mondiale de la chanson country. L’endroit est aussi un endroit privilégié pour les auteurs-compositeurs avec le séminaire annuel Tin Pan South organisé par la Nashville Songwriters Association International (NSAI). Julie Brind’Amour a fait le voyage en automobile depuis Beauport pour y assister.  

La mère de trois enfants n’hésite plus à foncer pour ses rêves.

Photo fournie par Julie Brind’Amour

«Premièrement, j’aime les voyages en voiture. C’est une bonne façon de trouver l’inspiration. Nous avons fait un court arrêt à Philadelphie et Washington avant de filer à Nashville» ajoute celle qui était accompagnée de son conjoint pour l’aventure.

La mère de trois enfants a un horaire chargé. Des problèmes de santé en 2016 ont été l’élément déclencheur pour l’inciter à poursuivre son rêve de percer dans la chanson.

«C’est mon plus grand rêve depuis que j’ai 12 ans. Je ne veux plus gaspiller de temps», spécifie la femme qui a reçu une subvention de 1000$ du Fonds Normand-Brunet et a été accordée par le Conseil beauportois de la culture pour aider aux coûts du voyage.

Il faut mentionner que la femme de 39 ans travaille comme promotrice en plus du métier d’auteure-compositrice pour aider à payer les factures. Ce voyage à Nashville était une chance de se faire des contacts en plus d’essayer de vendre son catalogue de chansons.

«Le voyage s’est déroulé tellement vite, il y avait des gros noms de l’industrie et je me suis bien entendu avec Shelly Peiken qui a écrit pour Christina Aguilera. Il y a une convivialité présente entre les gens qui fait que je m’y sens très bien. Je vais garder le contact avec elle.»

Nouvelle direction

Le but ultime, qui était de réussir à vendre des chansons, n’a pas nécessairement été atteint. Cependant, le voyage a permis de concrétiser que la Beauportoise était dans la bonne voie. «Ils ont aimé mes chansons et m’ont donné des pistes à explorer pour la structure. Je vais passer la prochaine année à les retoucher, mais j’ai une bien meilleure idée de ce que l’industrie recherche.»

Julie écrit des chansons à sonorité new country et pop et elle affirme que la possibilité d’une co-composition est très présente, car beaucoup de ballades utilisent ce type de procédé dans la capitale de l’État du Tennessee.

Le voyage a aussi permis un passage au célèbre Bluebird Cafe. «J’ai réussi à avoir des billets pour entrer et nous avons eu une très belle soirée. J’aime tellement cette ville! Il est certain que j’aimerais revenir ici et il n’est pas exclu de venir m’établir ici un jour si les affaires vont comme je l’imagine.»

Le voyage a terminé sur une note plutôt cocasse alors que pendant un concert de la réputée Liz Rose, qui a écrit pour l’artiste Taylor Swift, le couple de Québec devait entamer le chemin du retour. Après une chanson, ils se sont levés pour partir et l’artiste les a aperçus et a demandé pourquoi ils partaient. La réponse étant qu’ils devaient rentrer au Canada, l’artiste a entamé une chanson pour leur souhaiter un bon voyage que toute la foule a chanté de bon cœur. Une belle fin pour un voyage magique. 

Une pose de rockeuse avec le logo de la célèbre bouche des Rolling Stones

Photo fournie par Julie Brind’Amour

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *