Culture
15:08 8 octobre 2009 | mise à jour le: 8 octobre 2009 à 15:08 temps de lecture: 3 minutes

Festival des immeubles abandonnés dans le district de Robert-Giffard

Le couvent désaffecté des sœurs de la Congrégation Notre-Dame, au cœur du Vieux-Bourg, l’ancienne quincaillerie Laberge face au bureau d’arrondissement, la maison des demoiselles de Salaberry près de la boulangerie Multi-Marques et le site du Centre d’accueil 5e saison, jadis propriété des sœurs du Bon Pasteur, tels sont les immeubles abandonnés que veut faire revivre le candidat indépendant au poste de conseiller municipal du nouveau district de Robert-Giffard, Michel Bédard, s’il obtient la faveur des électeurs lors du scrutin du 1er novembre prochain à Québec.

«L’exode de nombreux commerces de quartier de l’avenue Royale vers le mégacentre au nord de l’autoroute Félix-Leclerc au cours des dix dernières années s’est avéré un dur coup pour les résidents du Vieux-Bourg de Beauport et du Vieux-Giffard. Pour remédier à la situation, tout le secteur de l’arrondissement historique dans le nouveau district de Robert-Giffard doit se donner un cachet culturel et patrimonial pour se distinguer», souligne Michel Bédard.

Selon M. Bédard, la réouverture du couvent de Beauport en maison de la culture avec la participation de plusieurs organismes, des divers paliers de gouvernement et de l’entreprise privée générera certainement un essor économique et social important pour l’ensemble du Vieux-Bourg.

Mise en valeur de la redoute de Montcalm

«La réhabilitation du site du Centre d’accueil 5e saison près de la carrière Unibéton, modifié en zone mixte où l’on permet maintenant des habitations multifamiliales, des habitations avec services communautaires, l’hôtellerie et des lieux de rassemblement, devrait aussi procurer des retombées importantes pour le secteur du Vieux-Giffard», estime M. Bédard qui incitera les promoteurs de projets à cet endroit au panorama unique sur le fleuve à mettre en valeur l’ancienne redoute de Montcalm lors de leurs travaux.

Deux autres bâtiments sont aussi ciblés par le candidat, soit l’ancienne quincaillerie Laberge face au bureau d’arrondissement, autrefois un magasin général très populaire, ainsi que l’ancienne maison des demoiselles de Salaberry près de la boulangerie Multi-Marques, «qui pourrait être transformée en centre d’interprétation rappelant la belle époque de la fabrication du pain à Beauport», précise M. Bédard.
«Je crois que la réouverture progressive de ces quatre immeubles […] créerait de l’emploi et améliorerait grandement le sentiment d’appartenance des résidents à leur milieu», conclut M. Bédard.

Articles similaires

03:39 2 novembre 2009 | mise à jour le: 2 novembre 2009 à 03:39 temps de lecture: 1 minutes
Marc Simoneau élu

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *