Culture
14:33 22 décembre 2009 | mise à jour le: 22 décembre 2009 à 14:33 temps de lecture: 4 minutes

Alanom blues band sur une note ascendante

Le groupe Alanom blues band a fait oublier la période de vaccination contre la grippe A (H1N1), la semaine dernière, en comblant les spectateurs réunis à la Grange Marcoux de Beauport. Avec une interprétation énergique de la pièce «I dont need no doctor» de Ray Charles, la formation beauportoise a donné magnifiquement le ton à une soirée incontournable de rythm’n blues dans la petite salle de 100 places sise au cœur de l’arrondissement historique.

«Quand je choisis d’inscrire Alanom blues band au programme, je suis sûr que le public sera au rendez-vous. Depuis le temps que je présente des spectacles à la grange, c’est le seul groupe qui compte un violon électrique et ça provoque toujours une ambiance survoltée», a souligné au BEAUPORT EXPRESS l’initiateur de la populaire série «Les Vendredis blues» et propriétaire de l’établissement Richard Gosselin.

Professeur de français à l’éducation des adultes à Saint-Romuald, le violoniste Marc Hivon a en effet soulevé la foule à plusieurs reprises avec des solos à l’emporte-pièce, tout comme ceux du guitariste Guy Beauchesne, professeur d’éducation physique au Petit Séminaire de Québec et du batteur Steve Tremblay, fonctionnaire à la Régie de l’assurance maladie.

L’harmoniciste, chanteur et percussionniste Louis Simard, directeur des ventes chez Pêcheries Atlantiques, et le bassiste Guy Lefebvre, support technique aux laboratoires ABB, ont aussi démontré leur talent lors de ce vibrant spectacle qui a mis en évidence des pièces de leurs groupes et artistes préférés tels que ZZ TOP, les Allman Brothers, Johnny Winter, Paul Butterfield, Ray Charles et la chanteuse Tony Lynn Washington.

En mémoire d’un des leurs décédé

Créé à la fin des années 70 et relancé il y a cinq pour rappeler la mémoire d’un des leurs, André Marcil, décédé dans la fleur de l’âge, Alanom blues band a depuis participé à de nombreux spectacles dont le Festival Beauport en Blues, l’Événement l’Île en Blues et l’ouverture officielle de la saison estivale 2009 à la Baie de Beauport.
«On s’est remis à pratiquer plus régulièrement ces derniers temps et ça paraît beaucoup dans les interprétations des pièces que l’on fait sur scène. La chimie s’installe de plus en plus comme on dit. C’est malheureux qu’il n’ait pas fait beau l’été dernier à la Baie de Beauport. J’espère que l’on sera de retour l’an prochain et que le site sera bondé de spectateurs. On sera prêt pour leur livrer tout un show!», a confié Louis Simard tout en notant les belles prestations des deux choristes Élisabeth Guy, designer en maillots de bain, et Line Lafrance, copropriétaire d’une compagnie d’engrais biologiques, qui ont apporté brillamment leur concours à quelques reprises.

Un premier album en préparation

Animés d’un vif enthousiasme, les six membres du groupe entreront bientôt en studio pour enregistrer un premier album, 30 ans après la fondation du groupe. Selon le guitariste, Guy Beauchesne, on retrouvera quelques compositions originales et plusieurs interprétations de leurs artistes préférés.
«On n’a pas des jobs pour avoir le temps de faire des compositions. On fait tout à temps partiel Que l’on est chicken. On est encore jeune à 50 ans. Je crois qu’on devrait prendre le temps et ne pas attendre à la retraite», lance Élisabeth Guy qui a débuté à chanter avec le groupe en 1977 au Cercle électrique alors qu’elle n’avait pas l’âge d’entrer dans les bars.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *