Culture
22:21 24 janvier 2007 | mise à jour le: 24 janvier 2007 à 22:21 temps de lecture: 3 minutes

Résultats étonnants des fouilles archéologiques à Beauport

Les résultats obtenus à la suite de l’intervention archéologique réalisée en novembre dernier sur la place de l’église de la Nativité de Notre-Dame de Beauport sont jugés étonnants par la Société d’art et d’histoire de Beauport (SAHB). Pas moins de huit vestiges de bâtiments anciens associés à divers aménagements tels des dallages ou latrines ont en effet été identifiés, démontrant ainsi le potentiel archéologique anticipé à cet emplacement.

Effectuée sur une période de quatre semaines dans le cadre du projet d’aménagement de la place de l’église mis de l’avant par la Ville de Québec, cette intervention visait, entre autres, à localiser les vestiges de la première église de Beauport (1676) ainsi que les restes de cimetières anciens.
«Quoique l’on n’ait pu identifier formellement l’emplacement de la première église, une meilleure compréhension de l’occupation de l’espace depuis la fin du 17e siècle a été acquise», affirme Pierre Drouin de la SAHB.
«Au moins quatre bâtiments datent du 18e siècle et pourraient correspondre soit à la première église soit au presbytère associé. L’emplacement de la maison de la Fabrique, construite au 18e siècle et démolie en 1953 a été repéré. Enfin, la limite ouest du cimetière utilisé entre 1720 et 1879 a été identifiée; une sépulture localisée tout à côté du mur d’enceinte de ce cimetière a permis de confirmer l’hypothèse. Immédiatement à l’ouest de ce cimetière, les restes d’un bâtiment non encore identifié ont été trouvés. Tous ces vestiges étaient associés à de nombreux objets d’utilisation quotidienne dont l’analyse au cours des prochaines semaines permettra peut-être de mieux comprendre les structures mises au jour», précise M. Drouin.
«Compte tenu de la richesse de l’information partielle dévoilée, le rapport des fouilles dont la remise est prévue pour le début de mars 2007, recommandera sans aucun doute la poursuite des recherches, préalablement à l’aménagement de la place de l’église», estime M. Drouin. Estimées à près de 50 000$, ces fouilles ont été effectuées dans le cadre de l’entente sur le développement culturel entre la Ville de Québec et le Ministère de la culture et des communications du Québec.
<@CP> (photo: Michel Bédard)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *