Culture
16:39 26 juillet 2007 | mise à jour le: 26 juillet 2007 à 16:39 temps de lecture: 2 minutes

L’école du canonnier de retour l’an prochain

Le succès remporté par la première édition de l’école du canonnier présentée au Parc de la Chute Montmorency par le groupe de reconstitution historique les Canonniers Bombardier de Québec laisse présager la poursuite de l’activité en 2008 sur le site de la redoute de Wolfe à Boischatel.

«Tout au long de la fin de semaine nous avons eu de belles discussions avec de nombreux touristes des États-Unis, d’Europe et d’Ontario toujours intéressés par notre histoire. Nous avons aussi reçu la visite de plusieurs personnes venues des environs pour assister aux démonstrations de tir du canon, plus particulièrement celui à la tombée de la nuit. Le décor a ravi tous les participants et refait découvrir ce site enchanteur de Boischatel et la vue extraordinaire qu’il offre sur le fleuve St-Laurent. Nous croyons récidiver l’an prochain pour une deuxième année avec une meilleure édition et d’autres groupes de participants», a confié au BEAUPORT EXPRESS, l’un des membres du comité organisateur, Martin Fleury de Beauport.
À l’image de ce que la vingtaine de membres du groupe avaient déjà fait au Fort historique de Lévis l’an dernier,les Canonniers Bombardier de Québec ont fait revivre un vieux campement militaire de soldats français de 1757 avec tout ce que cela implique.

La journée de samedi a été marquée par des démonstrations de tir, de cuisine d’époque et de maniement du fusil, le tout couronné par des chants d’époque autour du feu avec tambour.

Les visiteurs ont pu déambuler gratuitement sur le site pendant les deux jours et se familiariser avec tout ce qui entourait un campement militaire en Nouvelle-France.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *