Culture
18:51 15 décembre 2008 | mise à jour le: 15 décembre 2008 à 18:51 Temps de lecture: 3 minutes

Le Club de l’âge d’or de Giffard fête ses 40 ans

Plus de 225 convives ont souligné de belle façon, samedi dernier, le 40e anniversaire du Club de l’âge d’or de Giffard dans le cadre d’un souper rencontre au sous-sol de l’église paroissiale où l’organisme tient toutes ses activités régulières.

Plusieurs dignitaires et invités d’honneur avaient accepté l’invitation de la présidente Louisette De Toni qui a eu le plaisir d’accueillir le curé Gilles Quirion, la députée fédérale de Beauport-Limoilou, Sylvie Boucher, le conseiller municipal du district du Vieux-Moulin, Marc Simoneau, le représentant régional de la Fédération des clubs de l’âge d’or du Québec (FADOQ) secteur Orléans, Ferdinand Pouliot, Pauline Béland-Goulet, présidente de 1986 à 1993, et son époux Gustave Goulet, Paul Croteau, président de 1993 à 1995, et son épouse Édith Villeneuve-Croteau, ainsi que Georgette Giguère, Juliette Jobin-Boulanger et Thérèse Landry-Bérubé, collaboratrices.

Après les présentations protocolaires, Mme De Toni a profité de l’occasion pour livrer un bref historique du club et rappeler qu’en février 1968, Berthe Barrette-Fournier, soucieuse du mieux-être de son entourage, s’était adjoint quelques personnes dont l’influence a permis l’obtention d’un premier local au Chalet des loisirs St-Ignace du chemin Royal.

Rendre plus divertissante la vie des gens âgés

«C’est ainsi qu’ont débuté par la suite les activités comme la pétanque, le tennis, les jeux de cartes et de poches, et une sortie l’hiver à Duchesnay pour y pratiquer le ski, la marche et bénéficier d’un bon dîner. Dans ce temps-là, la carte de membre coûtait 5 $. Dès l’année suivante, Mme Berthe Barrette-Fournier s’est rendue à Ottawa pour que le club soit reconnu par la fédération. Année après année, d’autres ont donné de leur talent et de leur temps pour rendre plus agréable et divertissante la vie des personnes âgées. Aux membres de notre comité actuel; Colette, Ida, Michel, Marie, Maurice et Georgette, je tiens à spécifier toute ma reconnaissance pour leur travail constant ainsi que leur précieuse collaboration», a poursuivi Mme De Toni sans oublier de sincères remerciements à la Ville de Québec, la Caisse Desjardins du Vieux Moulin et à la Fabrique pour leur soutien matériel et leur appui financier.
Question de lier les générations, la soirée a aussi été marquée par des prestations de jeunes danseurs de l’École de danse de Québec supervisés par Sylvia Prince qui anime également les cours de danse en ligne offerts régulièrement parmi les activités inscrites à la programmation du club.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *