Culture
19:43 21 juin 2010 | mise à jour le: 21 juin 2010 à 19:43 temps de lecture: 3 minutes

Pirates, corsaires et flibustiers débarquent au bassin Brown

Succès de foule l’an dernier avec plus de 400 000 visiteurs à Pointe-à Callière au Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal, l’exposition «Pirates, corsaires et flibustiers» animera le bassin Brown à Québec, du 24 juin au 11 octobre. Présentatrice de l’événement, la Commission des champs de bataille nationaux y a ajouté des activités interactives à titre d’organisme en charge de l’animation et de l’interprétation de ce legs du gouvernement du Canada, inauguré en 2008 pour le 400e anniversaire de la ville.

Pirates, corsaires, flibustiers, pilleurs, voleurs et autres fripouilles auront pour rendez-vous le bassin Brown cet été, au pied des plaines d’Abraham, au grand plaisir des amateurs d’aventures.

Le pirate Jack Rackham et sa bande d’aventuriers des mers y sont en effet débarqués, ce matin, pour lancer une invitation aux visiteurs, petits et grands moussaillons, de monter à bord de leur vaisseau pour découvrir l’histoire de la piraterie, de la course en mer et de la flibuste qui fait partie de l’histoire du Québec. Tous ces aventuriers des mers ont en effet sillonné les eaux froides du Saint-Laurent et de l’Atlantique Nord du 17e au 19e siècle.
«Les matelots volontaires sentiront le vent du large et plongeront dans l’univers de la piraterie à travers les conditions de vie des marins et les règles à bord, l’évolution des embarcations, les techniques de navigation, les risques du métier, les lois et châtiments et la distinction entre pirate, corsaire et flibustier», a souligné Joanne Laurin, lors du point de presse.

150 reproductions d’objets historiques

En montant à bord du Bassin-à-Corsaire, les visiteurs croiseront un pauvre prisonnier, distingueront les instruments de chirurgie, en apprendront sur les femmes pirates, mesureront la vitesse d’un navire, sonneront la cloche avec le bosco, chargeront un canon sur le pont et repéreront l’ennemi à la longue-vue. Ce site exceptionnel en bordure du fleuve accueillera les apprentis pirates sous la passerelle surplombant le fleuve.
«Mais la piraterie ne sera pas leur seule découverte. À l’intérieur du bâtiment, les visiteurs pourront aussi s’imprégner de la Nouvelle-France grâce à 150 reproductions d’objets historiques créées par des élèves du secondaire de la Commission scolaire Beauce-Etchemin. Intitulée «Chefs-d’œuvres d’apprentis», cette exposition est empreinte d’authenticité avec ses meubles, vêtements, poteries, jeux et objets usuels d’époque. Elle a d’ailleurs remporté le prix du partenariat musées-écoles de l’Association des musées canadiens pour l’édition 2009», a précisé Mme Laurin.
D’autres activités complètent la visite. L’exposition multimédia «Québec 1759-1760, champ de bataille de deux empires» présente film et maquette pour souligner les 250 ans de la bataille de Sainte-Foy, alors qu’une autre, sous le thème «Entre fleuve et falaise», traite de l’évolution du bassin Brown à travers le temps.
Le site d’exposition ouvre ses portes tous les jours de 10 h à 17 h. Il en coûte 10 $ pour les 18 à 64 ans, 8 $ pour les 13-17 ans ou 65 ans et plus, 4 $ pour les 6-12 ans et 25 $ pour la famille. L’entrée est gratuite pour les 5 ans et moins.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *