Culture
17:07 19 octobre 2017 | mise à jour le: 19 octobre 2017 à 17:07 temps de lecture: 2 minutes

Viaduc des arts: Dix artistes dévoilent leurs fresques

TRAVAIL. Après plusieurs mois de travail à décorer quatre piliers d’autoroute au coin de la 121e rue et de l’avenue Ruel, dans le quartier Montmorency, les dix jeunes du projet Viaduc des arts ont récemment présenté le fruit de leurs efforts.

Pendant le projet, les jeunes ont été encouragés par les résidents du quartier qui leur emmenaient parfois des bouteilles d’eau ou des pop sicles.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Depuis juin, les participants à ce projet d’insertion socio-professionnelle travaillent sur l’embellissement urbain du quartier, sous la supervision du muraliste professionnel Alexandre Gauthier et de la chargée de projet, Caroline Dancause.

Cette dernière était d’ailleurs très émotive en remerciant les dix jeunes, au parcours de vie parsemé d’embûches, qu’elle a vu évoluer au cours des derniers mois. «Ça a été le plus beau projet que j’ai réalisé dans mes 20 années de carrière», a-t-elle reconnu avec émotion.

La directrice du Carrefour jeunesse emploi Montmorency, organisme qui chapeautait le projet, a  mentionné à la blague à la conseillère municipale sortante, Julie Lemieux, qu’il reste assez de piliers pour faire vivre le projet pendant cinq ans. «Ça ne peut pas s’arrêter là», a-t-elle simplement répondu. Ce projet, situé dans son district, lui tenait à cœur depuis longtemps et elle s’estime heureuse d’avoir pu l’inaugurer avant la fin de sa carrière politique.

À la suite d’une proposition verbale du conseil de quartier des Chutes-Montmorency, le maire sortant, Régis Labeaume, a également avancé qu’il était d’accord pour que cet emplacement devienne un jour la place Gilles-Tremblay.

Sonia Noël, directrice du Carrefour jeunesse-emploi Montmorency.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Après plus de cinq mois à travailler ensemble, les jeunes sont devenus bien plus que des collègues.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Les participants termineront le projet avec un stage rémunéré de six mois en entreprise.

(Photo TC Media – Marie-Pascale Fortier)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *