Culture
19:47 14 octobre 2012 | mise à jour le: 14 octobre 2012 à 19:47 Temps de lecture: 2 minutes

Vivaldi à l’honneur à l’église de La Nativité de Beauport

Des membres de la section de cordes de l’Orchestre Symphonique de Québec étaient de passage, la semaine dernière, à l’église de La Nativité de Notre-Dame de Beauport dans le cadre de la populaire série «De concert avec les gens». Sous la direction du violon solo de l’orchestre, Darren Lowe, l’ensemble d’une quinzaine de musiciens a interprété le «Concerto pour orchestre en la majeur» et «Les Quatre saisons» de Vivaldi dans une soirée entièrement dédiée au célèbre compositeur vénitien.

Très actif dans le milieu de la culture depuis plusieurs années, Karl-Patrice Dupuis a animé ce rendez-vous musical en traçant un portrait du compositeur tout en livrant de judicieux commentaires sur chacun des mouvements au programme de la soirée.

Professeur au Conservatoire de Québec et fort de 25 ans de carrière comme violon solo, soliste et chambriste en Amérique du Nord, Europe et Asie, Darren Lowe a fait démonstration de l’immense talent qui lui a valu plusieurs prix et distinctions. Il est d’ailleurs le seul artiste dans l’histoire des prestigieux Prix d’excellence de la Culture de la Ville de Québec à avoir été honoré deux fois la même année.

Vivaldi, un virtuose du violon

Dans ses interventions, Karl-Patrice Dupuis a rappelé que Vivaldi avait été l’un des virtuoses du violon les plus admirés de son temps et que son influence fut considérable en Italie comme dans toute l’Europe. Toutefois, comme ce fut le cas pour Bach et de nombreux compositeurs du 18e siècle, sa musique et même son nom furent vite oubliés après sa mort. Il aura fallu attendre jusqu’au début du 20e siècle pour que son œuvre obtienne une véritable reconnaissance grâce aux travaux d’érudits. Aujourd’hui, certaines de ses oeuvres instrumentales comptent parmi les plus populaires du répertoire classique.

C’est ce qu’ont eu le plaisir d’entendre les quelque 350 spectateurs qui ont assisté à ces excellentes interprétations soulignant à quel point l’écriture musicale arrive à traduire en musique des images poétiques du printemps, de l’été, de l’automne et de l’hiver qui s’amène à nos portes. Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *