Culture
20:22 16 février 2015 | mise à jour le: 16 février 2015 à 20:22 Temps de lecture: 2 minutes

La passion de Paule Veilleux s’exporte en France

Paule Veilleux continue de développer sa passion pour la sculpture sur bois. Depuis six ans, elle consacre ses temps libres à la tronçonneuse pour sculpter des œuvres de grande taille. Après les jardins de Kingsey Falls où elle a réalisé une «femme-fleur» de 12 pieds en 2013, voilà que la résidente de Beauport prépare une œuvre pour la France dans le cadre d’un échange de services professionnels avec Michèle Cros, fondatrice des Douces Angevines produits et soins cosmétiques bio. «Depuis quelques années, je fais des visites en France, je suis très sensibilisée par le retour aux sources que font les instituts de soins en coiffure et en esthétique français», explique celle qui fait carrière en coiffure à Charlesbourg depuis 30 ans. C’est à l’occasion d’un de ces séjours que Paule Veilleux a fait connaissance avec Mme Cros, avec qui elle s’est découvert plusieurs points en commun, dont une même fascination pour les beautés et secrets de Mère Nature, pour l’énergie qui se dégage des plantes et des arbres. Elles ont donc décidé «de mettre à profit leur savoir-faire pour souder cette nouvelle relation professionnelle» qui, pour Paule Veilleux, prendra la forme d’un «géant du fond des âges» de trois mètres sculpté dans du cèdre de l’Atlas. «Cet arbre que j’ai choisi avec Michèle Cros a été sélectionné pour son énergie, ses facultés thérapeutiques et de guérison», mentionne l’artiste. De son côté, la femme d’affaires française fera découvrir ses produits au Québec. (V.A.)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *