Culture
21:50 14 septembre 2015 | mise à jour le: 14 septembre 2015 à 21:50 temps de lecture: 4 minutes

Le potentiel en écriture d’adultes peu alphabétisés mis en valeur

ART LITTÉRAIRE. La Bibliothèque de Québec et le groupe d’alphabétisation populaire La Marée des Mots ont procédé, aujourd’hui, au lancement d’un recueil de textes intitulé «Sentiers de papier» qui met en valeur le potentiel en écriture de cinq membres de cet organisme de Beauport.

C’est avec enthousiasme et fébrilité qu’une trentaine de personnes et collaborateurs ont participé à cet événement présenté à la salle Jean Paul-Lemieux de la Bibliothèque Étienne-Parent et réalisé dans le cadre d’un projet de médiation culturelle entre ces deux partenaires.

Si la température avait permis d’effectuer le lancement du recueil à l’extérieur, il aurait eu lieu dans le Sentier des poètes situé dans la portion du parc de la rivière Beauport près de l’établissement. Les promeneurs sont d’ailleurs invités à s’y rendre pour découvrir des pages entières de ce recueil jusqu’au 1er octobre et constater les talents des cinq auteurs qui ont ainsi laissé libre cours à leur création littéraire.

Des actions hors les murs

«Ça faisait longtemps qu’un projet de médiation culturelle était en réflexion avec un groupe d’alphabétisation. Il s’insère très bien dans la vision du développement de la Bibliothèque de Québec par des actions hors les murs qui permettent d’aller au-devant des clientèles qui ont des difficultés d’accès, qu’elles soient physiques ou autres, en rendant la culture accessible», a souligné Linda Lacasse, médiatrice culturelle à la Bibliothèque de Québec.

Selon Mme Lacasse, l’accueil favorable et la grande ouverture des participants ont permis de vivre un rapprochement hors du commun et de mettre en valeur le potentiel d’adultes peu alphabétisés.

«Par la publication de ce recueil, nous souhaitons ainsi laisser une trace dans leur parcours d’écriture en espérant qu’il soit un tremplin vers l’envie constante et renouvelée de sillonner d’autres sentiers de papier».

Percevoir autrement la bibliothèque

Bien que les mots et la lecture soient les bases communes de La Marée des Mots, la plupart des personnes qui s’y inscrivent n’ont pas l’habitude de fréquenter les bibliothèques.

«Comme ces lieux ont été trop longtemps associés aux intellectuels, ils sont encore perçus aujourd’hui comme inaccessibles. Ce projet était une occasion inouïe de permettre aux participants de notre groupe de percevoir autrement la bibliothèque de notre quartier», a ajouté pour sa part l’animatrice de l’organisme, Dominique Zalitis.

Dans le cadre de cette initiative qui s’est déroulée de janvier à mai, les cinq participants ont eu l’opportunité de vivre des ateliers variés ponctués de rencontres stimulantes favorisant leur créativité. En plus d’accueillir un auteur et une conteuse, ils ont rencontré une biblioapothicaire et abordé divers genres littéraires comme le conte, la nouvelle et la poésie tout en expérimentant différents exercices et techniques pour déclencher l’écriture.

C’est d’ailleurs riches de toutes ces expériences qu’ils ont dévoilé avec fierté le résultat de leur démarche qui se traduit par une publication de près d’une vingtaine de courts textes tirée à 100 copies qui seront distribuées aux membres et partenaires de l’organisme, dont les locaux sont situés au Centre de loisirs Le Pavillon Royal. Des exemplaires sont aussi déjà disponibles à la bibliothèque pour les gens qui voudraient les lire sur place ou les emprunter.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *