Culture
19:46 13 février 2014 | mise à jour le: 13 février 2014 à 19:46 temps de lecture: 3 minutes

Les multiples facettes de Pauline Rioux à la maison Tessier Dit-Laplante

Nouveau centre de diffusion culturelle de la Société d’art et d’histoire de Beauport, la maison Tessier Dit-Laplante propose les œuvres de l’artiste peintre Pauline Rioux du 2 mars au 6 avril prochain.

C’est sous le thème «Réalisme à fleur de peau» que l’ensemble des tableaux peints à l’huile par l’artiste beauportoise seront regroupés aux cimaises des trois salles de ce nouvel espace d’exposition.

«Pauline Rioux est une autodidacte déterminée à développer son sens créatif. Les pièces qu’elle nous offre témoignent de son esprit curieux à explorer tous les sujets valables que lui inspirent la vie et la nature. Qu’il s’agisse d’éléments végétaux, de paysages, de natures mortes ou de personnes, c’est avec un dessin figuratif sûr et un traitement chromatique adéquatement développé qu’elle vient traduire l’univers des formes qui touchent sa sensibilité à fleur de peau», souligne le coordonnateur aux expositions, Martin Bouchard.

Formes bien dessinées, couleurs vibrantes, compositions équilibrées, voilà ce qui attend l’amateur d’art curieux de découvrir une artiste aux multiples facettes dans ce bâtiment historique, sis en face de l’église de Courville.

Une passion, peindre à l’huile

Invitée à décrire son cheminement, Pauline Rioux mentionne que vivre à la campagne, à Trois-Pistoles dans le Bas-Saint-Laurent, lui a offert la chance de découvrir très tôt ce que la nature avait de mieux à offrir, la joie de vivre.

«Face à l’île aux Basques séparée par le fleuve Saint-Laurent illuminé par des couchers de soleil renversants, je crois que c’est dans ces moments de contemplation que m’est venue très jeune la décision d’être artiste peintre un jour. Dès lors, le dessin, les couleurs et la création sous différentes formes sont devenus mon univers», confie l’artiste.

Depuis 1985, Pauline Rioux donne libre cours à sa passion, peindre à l’huile. Munie de sa caméra, elle chasse les images. Munie de ses pinceaux, elle aime créer sans restriction toutes les couleurs propres à chacun de ses sujets, des portraits, paysages, natures mortes, enfin, tout ce qui l’inspire.

«Mes oeuvres sont le reflet de mon être, une amoureuse de la beauté sous toutes ses formes, que ce soit en photographie ou sur toile. C’est pour moi un privilège de peindre ce que la nature, généreuse de couleurs, nous présente», note l’artiste qui accueillera les visiteurs les vendredis de 17 h à 21 h, ainsi que les samedis et dimanches de 13 h à 17 h.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *