Culture
16:05 18 avril 2014 | mise à jour le: 18 avril 2014 à 16:05 temps de lecture: 2 minutes

Les trésors des fouilles archéologiques mis au jour

HISTOIRE – Les amateurs d’histoire et de patrimoine local pourront découvrir jusqu’au 25 mai, à la salle Jean Paul-Lemieux de la Bibliothèque Étienne-Parent, les résultats des trois campagnes de fouilles archéologiques réalisées entre 2006 et 2008 sur la place de l’église de La Nativité de Notre-Dame, dans le Vieux-Bourg de Beauport.

Ces recherches ont eu lieu dans le cadre des travaux précédant les fêtes du 375e anniversaire de Beauport et du 325e anniversaire de l’érection canonique de la paroisse de La Nativité de Notre-Dame célébrées en 2009.

Présentée par la Société d’art et d’histoire de Beauport (SAHB), cette exposition «Mémoire de Beauport» met en évidence la découverte majeure des fondations de la première église de pierre (1672-1722) qui a permis de faire des recoupements architecturaux avec d’autres églises de la même époque sur la Côte-de-Beaupré et ailleurs au Québec.

À l’aide de plus de 75 photos, on y dévoile des secrets bien gardés concernant les presbytères antérieurs à l’actuel, la première école, la salle publique, de même que l’évolution des cimetières ou d’autres bâtiments complémentaires érigés sur le site du 17e au 20e siècle.

Plusieurs artéfacts à découvrir

Les archéologues ont déterré des milliers d’artefacts, dont l’analyse contribue à mieux comprendre le quotidien des utilisateurs des installations mises au jour. Vaisselle, bouteilles de vin ou à médicaments, pièces de monnaie et pipes en terre cuite figurent parmi la soixantaine de ces objets anciens exposés qui viennent enrichir les connaissances sur les us et coutumes de ces temps révolus.

Mettant en valeur l’ensemble des découvertes réalisées sur ce site où cinq églises se sont succédé, une synthèse abondamment illustrée des données archéologiques et historiques analysées a été lancée lors du vernissage. Toutes ces informations ont été regroupées dans le 39e cahier d’archéologie du Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT) que l’on peut se procurer au coût de 30 $ à la salle d’exposition.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *