Culture
21:42 3 février 2013 | mise à jour le: 3 février 2013 à 21:42 Temps de lecture: 2 minutes

Une première exposition solo pour l’aquarelliste Francine Baillargeon

Après plusieurs expositions collectives et symposiums, l’aquarelliste Francine Baillargeon de Beauport pose un regard lumineux et coloré sur les liens de l’homme avec la nature, dans le cadre de sa première exposition solo présentée dans les quatre salles de la maison Tessier-Dit-Laplante.

Inspirée par les fleurs, les animaux, les personnages et les voyages, l’artiste native de Thetford-Mines qui demeure à Beauport depuis 1972 propose une quarantaine d’aquarelles et quelques dessins avec une forte touche d’humanité, empreinte d’ombre et de lumière.

«Chaque œuvre est accompagnée d’un court poème ou d’un début de chanson qui donne le goût de s’arrêter pour les admirer davantage», souligne l’infirmière à la retraite qui, dès sa tendre enfance, démontrait une facilité évidente à communiquer ses états d’âme dans le domaine des arts.

La tête pleine d’images

Quand Francine Baillargeon entre dans son atelier, plus rien n’existe autour d’elle. Son conjoint l’a déjà décrite comme une femme de peu de mots, mais à la tête pleine d’images qu’elle brûle de coucher sur papier.

«Les animaux me permettent de satisfaire l’enfant qui sommeille toujours en moi, tandis que la beauté des fleurs et des paysages me plongent dans une douce quiétude et un continuel émerveillement. La pureté et la spontanéité de ce petit être qui découvre la vie ne cessent aussi de me combler», confie la grand-maman dont les souvenirs de voyages guident également son pinceau dans la poursuite de ses rêves les plus fous et de l’éternelle jeunesse.

L’exposition est présentée du 8 février au 2 mars, les vendredis de 17 h à 21 h et les samedis de 13 h à 17 h, au 2328, avenue Royale, face à l’église de Courville.

Pour plus d’information, on peut rejoindre l’accueil de la maison Tessier-Dit-Laplante au 418 666-2147.

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *