Culture
20:15 30 juillet 2013 | mise à jour le: 30 juillet 2013 à 20:15 temps de lecture: 3 minutes

Studio Party Time en route vers Las Vegas!

Une trentaine de jeunes danseurs âgés de 14 à 28 ans du Studio Party Time de Sainte-Foy s’envoleront bientôt à Las Vegas pour participer aux World Hip Hop Dance Championships, du 6 au 11 août à Orléans Aréna.

Les deux troupes de danse en compétition – Pogo Crew et PBK – sont sous la supervision notamment des chorégraphes Éric Olivier et Édith Collin. Depuis quelques semaines, les participants à la compétition internationale sont passés en vitesse supérieure en pratiquant au moins une vingtaine d’heures par semaine, pour impressionner la foule et les juges qui seront présents lors de leur prestation.

«On ne peut pas toutefois se créer d’attente pour la compétition, car il y a tellement de tendances qui changent d’une année à l’autre. Ce ne sont pas les mêmes juges; ils peuvent préférer quelque chose de plus physique ou artistique. Ça peut être très subjectif. On verra sur le moment ce qui marche et ce qui ne marche pas», exprime le chorégraphe Éric Olivier.

«Pour notre méga crew (Pogo), on est allés d’une manière animale. Les 30 danseurs sur scène se laissent aller et font le party. Pour les jeunes, notre groupe Varsity (PBK), on s’est tournés vers le style classique, avec des choses qui nous inspirent comme des chansons de Destiny’s Child», décrit de son côté la chorégraphe Édith Collin-Marcoux.

La Ruche: un précieux soutien

Les deux chorégraphes ne manquent pas de souligner le précieux soutien de La Ruche, nouveau portail de financement encourageant le crowd funding (cueillette de fonds en faisant appel à la population).

«Ça nous a beaucoup aidés. On a réussi à aller chercher facilement 10 000$. C’est une bonne partie du prix du voyage. Sans ce support financier, certains jeunes n’auraient pas pu venir. Non seulement des parents et membres de la famille nous ont aidés, mais aussi des commerçants et des gens de l’extérieur de Québec», détaille la chorégraphe.

Défis intéressants

Raphaël Gagnon est l’un des danseurs privilégiés à vivre l’expérience à Las Vegas, où il s’était rendu lors des deux dernières années, mais comme simple observateur.

«C’est la première année que je vais danser, avec deux troupes en plus. Ce sera plus difficile de travailler avec la troupe de 30 danseurs. On est plus efficaces avec la troupe de sept danseurs, mais en même temps, ces deux défis sont intéressants», exprime le Beauportois qui danse le hip hop depuis 10 ans.

«Ce style de musique m’anime; il me permet de me laisser aller. Je n’ai pas de limite. Je compte danser encore bien longtemps», ajoute le danseur fan de Michael Jackson et Madonna.

Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *