Culture
20:39 27 février 2016 | mise à jour le: 27 février 2016 à 20:39 temps de lecture: 4 minutes

Un succès monstre pour La Voix Junior

MUSIQUE. Ils étaient plusieurs centaines de jeunes de 7 à 14 ans à vouloir montrer leurs talents de chanteurs, samedi matin, aux préauditions de La Voix Junior qui avaient lieu au centre commercial Laurier Québec. Le concept sera adapté aux jeunes et Marie-Mai a déjà été confirmée comme l’un des trois entraîneurs.

Pour plusieurs d’entre eux, le réveille-matin a sonné très tôt ce matin. Même si l’événement commençait officiellement vers 8h, plusieurs étaient là une à deux heures avant pour attendre en ligne. Les tables d’inscriptions se trouvaient devant l’ancien local de Target et on pouvait voir des jeunes et leurs familles attendre jusqu’au Toys »R »Us, soit environ les deux tiers de la longueur de Laurier Québec.

«Je me suis inscrit à La Voix Junior à cause du défi. Ça prend beaucoup de courage pour faire ça et je voulais le réaliser. Je ne suis pas tellement nerveux», a affirmé Samuel qui attendait en ligne depuis 8h. Le jeune chanteur avait choisi la chanson I see fire d’Ed Sheeran. Un choix naturel pour lui, a-t-il ajouté.

Pour Jolianne, 9 ans, le réveil s’est fait à 5h samedi matin. «J’ai choisi la chanson Le petit bonheur de Félix Leclerc. Comme les auditions étaient bientôt, j’ai pris une chanson que je savais par cœur», a-t-elle expliqué, un peu nerveuse alors qu’elle attendait son tour pour auditionner.

À la sortie du studio, Thomas Paradis, âgé de 12 ans, a avoué que performer devant Stéphane Laporte était un peu stressant, mais que l’expérience s’était très bien déroulée. «C’est sûr que c’était un peu stressant, surtout quand tu vois Stéphane Laporte. Tu ne sais pas ce qu’il va te dire. J’ai échappé quelques paroles, mais je pense que malgré tout, ça s’est bien passé. Il ne reste plus qu’à voir si j’ai été à leur goût. Même si je ne suis pas pris, j’ai quand même rencontré Stéphane Laporte. Ce n’est pas rien.» Le jeune homme avait choisi de chanter Some nights du groupe Fun.

Le son de cloche a été le même pour Sophia-Rose Guimond. «C’était un peu stressant, mais ça s’est bien passé. J’ai chanté Like I’m gonna lose you de Megan Trainor. C’était la première fois que je vivais une audition comme ça. J’ai aimé ça», a dit la jeune fille de 11 ans, bien heureuse de ne pas avoir à attendre quatre ans de plus pour pouvoir participer à «l’édition régulière» de La Voix.

Des juges impressionnés

Tout au long des préauditions qui auront lieu partout au Québec et Moncton, trois juges vont avoir la tâche d’écouter des milliers de chanteurs. Pour Stéphane Laporte, la réponse des jeunes est incroyable jusqu’à maintenant. «On lançait une invitation aux jeunes, mais on ne savait pas du tout ce qu’allait être la réponse. Après deux heures, ont avait déjà environ 300 inscriptions. On est au comble de la joie et on ne s’attendait pas à voir autant de monde. Il faudra peut-être même faire des supplémentaires», raconte le producteur.

Il s’est aussi dit ravi de l’incroyable achalandage parce que ça va permettre à l’émission de trouver l’élite des jeunes chanteurs. «Ça va nous permettre de trouver la crème de la crème. Plus il y a de gens qui se présentent, plus on découvre des perles. C’est sûr qu’on va trouver des perles rares. Dans les deux premières heures, j’avais déjà vu au moins deux talents que je vois très bien passer à la télévision.»

Celui qui en a vu d’autres avec Star Académie et La Voix, pour les 15 ans et plus, affirme que c’était nécessaire d’explorer le talent des 7-14 ans. «On voit que ça comble un besoin. On voit que cette génération-là avait envie de montrer qu’elle aime chanter. C’est d’ailleurs ce que nous avons vu. Avec des enfants, c’est beaucoup plus charmant. Ils sont très spontanés et viennent ici pour s’amuser.»

La diffusion de La Voix Junior débutera l’automne prochain, sur les ondes de TVA.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *