Culture
22:22 31 mars 2016 | mise à jour le: 31 mars 2016 à 22:22 temps de lecture: 3 minutes

Flip FabriQue de retour au crépuscule

CIRQUE. Le succès remporté l’été dernier avec le spectacle Crépuscule à l’Agora du Vieux-Port convainc la Ville de Québec de poursuivre son mariage avec la compagnie de cirque Flip FabriQue. Du 22 juillet au 4 septembre, les acrobates reviendront donc sur la scène avec un concept entièrement renouvelé, dont l’animation musicale sera confiée au groupe Misteur Valaire.

Un lieu aride, où les lampadaires grésillant éclairent faiblement les carcasses de voitures. Sous ces couches d’obscurité, des personnages apprivoisent leur fragilité. L’anonymat de la nuit leur donne le courage de révéler cette part secrète d’eux-mêmes. Peu à peu, les lieux désertés reprendront vie au contact de cette humanité qui s’échappe, par pirouettes, de leur armure. «Il ne suffit que d’un souffle pour rallumer le feu…»

Ces derniers mots prononcés par le metteur en scène Olivier Normand, lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée jeudi, viennent souligner la prémisse qui donne son titre au deuxième opus: Crépuscule – Raviver les braises. Sur scène, ils seront 14 artistes de cirque de renommée mondiale à embraser l’Agora du Vieux-Port, dans un spectacle où on promet haute voltige et acrobaties.

Invités spéciaux

Surtout, «on veut vraiment pousser la synergie entre l’acrobate et son numéro, entre la mise en scène et la musique», dira Bruno Gagnon, directeur général et artistique de Flip FabriQue. Aussi la troupe a-t-elle lancé une invitation à Misteur Valaire, qui n’a pas jonglé longtemps avec l’idée. «Ce qui nous a aidés à prendre la décision, c’est de savoir que M. Labeaume allait faire un numéro de barre russe. On a accepté sur le champ», s’est amusé l’un des cinq membres du groupe, To, aux dépens du maire de Québec.

Les musiciens monteront donc sur scène pour les 39 représentations prévues avec, pour seul mandat, d’apporter leur touche de créativité électrisante. «Ce n’est pas de la musique sur commande. Ils sont venus nous chercher pour notre capacité à lever les foules», explique Luis Clavis. Avec la sortie d’un disque annoncée pour septembre, Misteur Valaire entend notamment profiter de l’occasion pour tester du nouveau matériel.

Carte de visite

Pour la Ville, c’est à la fois le succès de l’an dernier et la volonté d’offrir une vitrine locale à cette jeune compagnie de cirque nomade qui justifient le renouvellement de l’investissement, chiffré à 1,7M$. «On pense que c’est une excellente carte de visite pour Québec», fait valoir Julie Lemieux, vice-présidente du comité exécutif responsable de la culture, du patrimoine et de l’aménagement du territoire.

Les représentations, gratuites, auront lieu du mardi au dimanche. D’une durée de 55 minutes, elles débuteront avec le crépuscule – donc à 21h du 22 juillet au 7 août, à 20h30 du 9 au 21 août, et à 20h du 23 août au 4 septembre.

L’édition 2015 en chiffres

– 118 000 spectateurs

– 42 représentations

– 85% des sièges occupés à chaque représentation, en moyenne

– 1/3 des spectateurs provenaient de l’extérieur de la ville

Pour plus d’info: ville.quebec.qc.ca/cirque

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *