Culture
15:11 9 mars 2018 | mise à jour le: 9 mars 2018 à 15:11 temps de lecture: 3 minutes

L’œuvre de Marc-Antoine K. Phaneuf au chantier Diamant

C’est au tour de l’œuvre Attention, braves Québécois de Marc-Antoine K. Phaneuf, d’être présentée sur les palissades du chantier du futur Diamant, dans le cadre du projet d’Exmuro La Palissade – L’expo du siècle.

Marc-Antoine K. Phaneuf trouve son inspiration entre autres dans la culture populaire, les œuvres et les mythes du 21e siècle

Photo gracieuseté Christian Leduc

Au cours de la prochaine année, chaque artiste retenu dans le projet a le mandat de représenter en images une décennie depuis 1879, année de construction du bâtiment de l’ancien YMCA, jusqu’à aujourd’hui, année de construction du Diamant. L’œuvre de M. Phaneuf remémore la Grande Noirceur et les années 40. On y voit des images de Maurice Duplessis, ancien premier ministre du Québec, ainsi que six citations de signataires du Refus global, un manifeste artistique publié en 1948 exprimant une remise en question des valeurs du Québec. L’artiste a pris soin de choisir les citations de trois femmes et de trois hommes, un clin d’œil visuel à la parité retrouvée aussi dans le Refus global.

L’œuvre montre une large image de Maurice Duplessis pour marquer l’importance qu’il avait dans les années 40. Les mots des citations des signataires sont quant à eux plus petits et plus subtils pour refléter le message fragile de leur idéologie. Il faut parfois même s’approcher des murs de la palissade pour observer les détails qu’a ajoutés l’artiste afin de montrer l’espoir des gens de l’époque.

«J’ai eu beaucoup de plaisir à creuser des sujets marquants de la société québécoise de ces années, explique M. Phaneuf. L’objectif derrière l’ajout des citations, c’était de les faire dialoguer avec le discours de Maurice Duplessis.»

S’inspirer du réel

L’artiste du quartier St-Jean-Baptiste travaille ses œuvres en réorganisant le réel selon sa perception de ce qui existe ou de ce qui a existé, en mettant l’accent sur les messages clé qu’il veut exposer. Sa formation en histoire de l’art lui a servi dans la création de son œuvre.

«Je travaille souvent avec les archives. J’aime greffer des bouts d’histoires et de littérature dans mes créations pour ensuite les présenter dans les lieux publics.»

L’exposition sur la palissade du chantier Diamant aura lieu jusqu’au 18 mars. Ensuite, M. Phaneuf exposera à divers endroits au cours des prochains mois, dont à la Grande bibliothèque de Montréal et à la galerie de l’université du Québec en Outaouais. Il sera également le commissaire de la 5e Foire en art actuel de Québec, un événement d’art contemporain qui se tiendra du 31 mai au 3 juin prochain. 

Chantier Diamant

Photo gracieuseté Exmuro

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *