Culture
22:00 22 août 2018 | mise à jour le: 22 août 2018 à 22:00 temps de lecture: 2 minutes

25 ans d’immersion dans le passé bourgeois

Jusqu’au début septembre, la maison Henry-Stuart ouvre ses portes au public pour sa 25e saison estivale. Une année spéciale qui est marquée par des activités gratuites diversifiées.

Le jardin accueille un théâtre jeunesse jusqu’au samedi 8 septembre.

Photo gracieuseté – Simon Laroche

C’est en 1993 que la maison située angle Grande Allée et Cartier accueillait ses premiers visiteurs et leur permettait de s’imprégner de son intérieur typique de la bourgeoisie anglaise du début du XXe siècle ainsi que de la richesse de sa collection. La demeure, qui comprend jusqu’aux plus petits objets du quotidien, témoigne du mode de vie de ses dernières occupantes, les soeurs Mary-Lauretta et Adèle Stuart.

Depuis, chaque été, l’institution muséale propose une formule bien à elle: une heure de visite guidée qui relate l’histoire de la maison et de ses habitants. L’expérience se termine par la dégustation du traditionnel gâteau au citron et du thé à l’anglaise.

Par ailleurs, les familles ne sont pas oubliées, puisque le Théâtre de Guignol anime le jardin de la propriété tous les samedis pour le plaisir des tout-petits. Aussi, l’illustre résidence recevra de nouveau la Guilde des dentellières et des brodeuses pour une démonstration de leur savoir-faire. La programmation se prolongera à l’automne avec des activités s’inspirant de l’étiquette et de l’art de vivre d’autrefois.

La demeure bourgeoise plonge les visiteurs dans l’ambiance qui prévalait au début du XXe siècle

Photo gracieuseté – Simon Laroche

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *