Culture
18:20 30 avril 2008 | mise à jour le: 30 avril 2008 à 18:20 temps de lecture: 2 minutes

Onze artistes du secteur honorés au Gala Les Muses

Onze étudiantes et étudiants du secteur inscrits à l’Université Laval ont remporté récemment une Muse, distinction offerte par le Services des activités socioculturelles de l’établissement universitaire.

Comme à chaque année, les organisateurs du Gala Les Muses, prix des arts et de la culture et l’Université Laval, ont profité de cette soirée pour récompenser ceux et celles qui ont fait vibrer le campus universitaire ou les diverses scènes de la grande région de Québec, tant par leur talent que par leur engagement.

Ainsi, D’Arcy Grand (Montcalm) a mis la main sur la Muse Cinéma/Vidéo pour son projet Le jour et l’endroit. Deux autres résidents du quartier Montcalm ont été honorés, soit Pascale Gagnon De Meyer (Muse Interprétation féminine) et Deejay Mc Lellan (Muse Improvisation masculine).

Comme le veut la tradition, le quartier Saint-Jean-Baptiste était lui aussi bien représenté. Benjamin Eskinazi (Muse Médias écrits et Muse Radio-journalisme), Rouslan Kats (Muse Théâtre interprétation masculine et Muse Théâtre production), Jessica Crossan (Muse Théâtre interprétation féminine) et Patrick Dubé (Muse Exposition) sont tout à tour montés sur scène.

Et la soirée était loin d’être terminée. Olivier Desjardins et Marylou Fortier, tous deux du quartier Saint-Roch, ont remporté respectivement les Muses Affiche et Photographie.

Enfin, Louis Morin et Marie-Luce Gervais, de Limoilou, ont décroché la Muse Variété numéro pour leur projet L’attente, de la troupe On s’attend à la paire chaude, présenté dans le cadre d’Université Laval en spectacle.

En plus de la Muse, trophée officiel du gala, les gagnants auront l’occasion de participer à divers stages, lesquels leur permettront de côtoyer différents milieux professionnels. Les entreprises qui appuient la relève sont, entre autres, le Grand Théâtre de Québec, le Musée national des beaux-arts du Québec, la Ligue nationale d’improvisation, le Théâtre de la Bordée et Spirafilm.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *