Culture
21:56 23 mai 2009 | mise à jour le: 23 mai 2009 à 21:56 Temps de lecture: 3 minutes

La Capitale fait le tour du monde

La terre a vibré à la Place d’Youville ce samedi lors de la 3e édition de l’évènement Rondo Mondo qui a de nouveau conquis le cœur de plusieurs centaines de personnes venues assister aux divers activités et spectacles proposés par cette rencontre festive.

«C’est une journée interculturelle, qui a pour objectif de donner à toutes les minorités l’opportunité de bénéficier d’une meilleure visibilité», explique Maria Jose Romero, coordonnatrice de Rondo Mondo 2009. «Nous voulons partager tout ce mélange de cultures avec le public québécois».

En mettant l’accent sur la diversité et le multiculturel, l’édition 2009 espérait de nouveau plaire aux publics de tous âges par sa programmation riche et colorée.

Des expositions, des ateliers, des animations et des spectacles musicaux autant le jour que le soir remplissaient le menu, auquel s’ajoutaient quelques kiosques de commerçants et d’artisans, dont certains proposaient même des mets exotiques à la grande joie des gourmands.

C’est ainsi que l’entrée du Vieux-Québec, a été métamorphosée dès 9 h, en un grand marché urbain couvert de tentes blanches.

Quelques nouveaux éléments ont été ajoutés à la carte 2009, dont un chapiteau éducatif, proposant l’histoire du peuple haïtien intitulée Un si long voyage raconté par le conteur poète et metteur en scène d’origine burkinabé, Hamidou Savadogo, ainsi que quatre courts métrages regroupés sous le nom Coupez court au racisme!.

La traditionnelle fanfare La capoiera, une discipline brésilienne qui mêle sport martial, danse acrobatique et musique traditionnelle, était de retour pour charmer à son tour les yeux du public.
«C’est une fête merveilleuse», s’exclame Ana Lucia Merlo, originaire du Brésil résident à Québec, qui a appris l’existence du festival par le biais de la radio. «Je suis contente de voir tous ces spectacles et qu’autant de gens se sont déplacés pour voir la capoeira», s’émerveille celle qui a eu l’occasion de revoir cet élément de sa culture.

La rencontre festive, organisée par CKIA FM, une radio communautaire de la Capitale qui s’efforce à promouvoir la diversité culturelle depuis plus de 20 ans, espérait attirer plus de 7000 personnes cette année. Chose sûre, les petits comme les grands, les gens d’ici et d’ailleurs, tous ont pris part à la journée et se sont ainsi lancés à la découverte de l’autre, oubliant différences et barrières pendant quelques heures.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *