Culture
20:37 8 décembre 2017 | mise à jour le: 8 décembre 2017 à 20:37 temps de lecture: 2 minutes

La Superfrancofête immortalisée au parc de la Francophonie

MÉMOIRE. Intitulée «Se souvenir de 1974», une œuvre d’art commémorant la Superfrancofête a été inaugurée vendredi. La création de l’artiste Guillaume Tardif est installée au parc de la Francophonie.

L’œuvre de l’artiste Guillaume Tardif est installée au coin des rues Jacques-Parizeau et des Parlementaires, juste derrière le pigeonnier.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Selon l’artiste de la relève, «ses volumes géométriques entrecroisés rappellent l’explosion des cultures, des talents et des idées».

(Photo TC Media – François Cattapan)

L’œuvre souligne le caractère festif, historique et rassembleur de la Superfrancofête. Elle se veut à l’image de la fête estivale qui a marqué les esprits il y 43 ans. Selon l’artiste de la relève, «ses volumes géométriques entrecroisés rappellent l’explosion des cultures, des talents et des idées. Ses couleurs vives et festives font voyager dans le temps».

Bien de son temps, la création met en lumière des archives de l’événement. Pour les voir apparaître, le spectateur doit télécharger l’application mobile Québec 1974, disponible gratuitement dans l’App Store et Google Play. Les souvenirs de l’époque surgissent à l’écran en pointant son appareil intelligent sur les surfaces de la sculpture.

L’œuvre livre ses secrets mémoriels à partir de l’application mobile Québec 1974.

(Photo TC Media – François Cattapan)

Le budget de réalisation de 43 488$ provient de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le gouvernement du Québec. L’aménagement a été réalisé par la Commission de la capitale nationale du Québec, propriétaire du parc de la Francophonie.

À propos de la Superfrancofête

En 1974, Québec accueillait son premier grand événement international. Artistes et athlètes provenant de quatre continents s’étaient donné rendez-vous à Québec pour participer à ce rassemblement sportif et culturel, attirant plus d’un million de festivaliers. L’événement a fait rayonner la ville, mais également la langue française qui venait tout juste d’être déclarée langue officielle du Québec.

TC Media

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *