Culture
05:31 10 octobre 2012 | mise à jour le: 10 octobre 2012 à 05:31 Temps de lecture: 3 minutes

Des trésors nationaux à Québec

Témoins phares d’une époque, d’une culture, d’un savoir-faire, les objets de référence fascinent tantôt pour leur beauté esthétique, tantôt pour leur témoignage de l’identité québécoise, de 1663 jusqu’aux années 1990.

Soixante-dix de ces objets porteurs de sens ont été sélectionnés par l’équipe des conservateurs du Musée de la civilisation et regroupés selon trois principaux thèmes dans l’exposition «Objets de référence»: les structures et les pouvoirs (religieux, politiques et économiques), les échanges et les communications, ainsi que les innovations et la création.

«Ces objets portent dans leurs spécificités une charge historique, scientifique, culturelle, esthétique, sociale ou tout simplement émotive. (…) Ces objets forts et chargés de sens mettent en valeur toute la richesse et la diversité de la collection nationale sous la responsabilité du Musée de la civilisation», a souligné le directeur général du Musée de la civilisation, Michel Côté.

Pouvoirs et flux migratoires

De nombreux objets illustrent la structuration d’une société et, ultimement, du pouvoir, que ce soit le wampum, l’ostensoir, la mitre précieuse de Monseigneur de Laval, l’habit de cérémonie du premier ministre Honoré Mercier.

Outre les pouvoirs de toutes sortes, les flux migratoires ont contribué à développer une collection d’objets liés aux échanges et aux communications, comme des moules à sucre d’érable, une caméra ayant appartenu au photographe Jules-Ernest Livernois ou encore une boîte à chapeau haut-de-forme, fabriquée à partir d’écorce de bouleau. «Dans leurs communications et leur recherche du côté de la science, les Amérindiens se servaient aussi du chapeau haut-de-forme», a souligné M. Côté.

«La société québécoise ne s’est jamais refermée sur elle-même. Il y a des échanges qui ressortent des communications, comme la table de René Lalique offerte à Maurice Duplessis à la fin de son mandat», ajoute Mme Laforge.

Cultures du monde

Outre les objets à saveur politique ou liés aux communications, d’autres artefacts rayonnent dans la création et l’innovation, comme la machine à coudre de cordonnerie, le buste de Suzor-Côté d’Alfred Laliberté et la robe de la designer québécoise Marie Saint-Pierre.

«On a aussi le privilège d’avoir un violon fabriqué par Augustin Lavallée, un forgeron devenu luthier. Il a non seulement été primé, mais il est aussi le père de Calixa Lavallée, qui a composé l’hymne du Canada», conclut Mme Laforge. Groupe Québec Hebdo.

«Objets de référence» est présenté du 10 octobre 2012 au 1er septembre 2013 au Musée de la civilisation, situé au 85, rue Dalhousie. Information: www.mcq.org

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *