Culture
20:11 3 avril 2015 | mise à jour le: 3 avril 2015 à 20:11 temps de lecture: 3 minutes

Roman jeunesse: le dernier tome de Brad sorti en librairie

LITTÉRATURE. C’est la fin pour les aventures du génie Bradoulboudour, alias Brad qui termine l’accomplissement des vœux de la famille Pomerleau. Johanne Mercier, prolifique auteure de Limoilou, termine ainsi la série, au désespoir des adeptes du fameux génie. Malgré tout, l’auteure ne manque pas de projets et les jeunes fans de son ton humoristique devraient trouver d’autres aventures à se mettre sous la dent.

Johanne Mercier a fait carrière dans l’enseignement en musique et en art dramatique au préscolaire et connaît donc bien les enfants. Il y a 10 ans, elle a quitté l’enseignement pour se consacrer entièrement à l’écriture, au grand bonheur des jeunes lecteurs. L’ex-enseignante a écrit plus de 75 romans pour enfants, soit une moyenne de cinq à six livres par an, un record qui fait d’elle une auteure à succès pour jeunes. «Je n’ai jamais étudié en littérature ou en création littéraire, mais j’écris depuis que je suis enfant, sans arrêt. Pourquoi uniquement de la littérature jeunesse? Parce que ce que j’écris, ça donne ça. Ça me vient naturellement, j’ai toujours travaillé avec des jeunes c’est donc dans la continuité», explique l’auteure. Elle n’exclut pas la possibilité d’écrire pour les adultes un jour, mais pour cela, cela lui prendra une idée très solide, sinon Mme Mercier pourrait se diriger vers le style littéraire de la nouvelle.

Un succès retentissant

Alors que l’auteure fait la tournée des écoles fréquemment dans le cadre du Programme La culture à l’école, ses livres se vendent comme des petits pains. Une chance pour une auteure jeunesse du Québec qui parvient à vivre de son art. «Je ne sais pas pourquoi les jeunes choisissent mon ou mes livres, ce produit-ci plutôt que d’autres parmi les nombreux choix disponibles pour les jeunes sur le marché», se questionne Mme Mercier. Selon elle, ce qui plaît dans ses livres c’est le ton humoristique sans morale ni leçon. La collaboration avec l’illustrateur Christian Daigle est aussi appréciée des jeunes, les dessins sont très «bande dessinée» et accrochent beaucoup les lecteurs, selon l’auteure.

La fin des aventures pour Brad

Brad a réalisé le troisième vœu et conclut la série. «Je vais m’ennuyer de la famille Pomerleau je crois bien, on s’attache tellement à nos personnages», confie Johanne Mercier. Malgré tout, ce n’est pas une fin définitive puisque la saga Brad est l’objet d’un film d’animation que l’auteure scénarise en partenariat avec l’entreprise de Québec FRIMA. «Scénariser, c’est un défi, c’est apprendre une autre forme d’écriture», admet l’auteure qui s’était tout de même pratiquée avec Le coq de Saint-Victor, un autre de ses romans adapté au grand écran.

Actuellement, l’auteure travaille sur une autre série qui sortira en septembre, dont le titre pourra attirer le jeune public, «Gangster». Les projets ne manquent pas pour la Limouloise qui rêve d’écrire une pièce de théâtre.

Brad: le dernier vœu est disponible en librairie au coût de 10,95$
Johanne Mercier sera au Salon international du livre de Québec qui se tiendra du 8 au 12 avril. Elle rencontrera son public et signera ses livres. Détails: http://www.silq.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *