Culture
18:23 5 février 2014 | mise à jour le: 5 février 2014 à 18:23 Temps de lecture: 3 minutes

Les livres de l’Enfer dévoilés au grand jour

Pour la 3e édition de l’évènement Rares et Précieux, le Musée de l’Amérique francophone divulgue, jusqu’au 9 février, des livres mis à l’index qui sortent de l’«Enfer» et des tableaux censurés, mis au secret.

Pour illustrer ce phénomène de société, plusieurs ouvrages littéraires mis à l’index depuis des décennies sortent de la section «Enfer» de la bibliothèque ancienne du Séminaire de Québec. Elle est l’un des rares corpus de livres censurés, avec plus de 1 000 ouvrages, qui existent encore dans la province.

«Nous présentons pendant quelques jours des pièces exceptionnelles. Nous explorons les livres mis à l’index et les tableaux interdits de diffusion. On retourne à cette histoire de l’interdit qui a encadré notre société depuis des siècles», explique Pierrette Lafond, ethnologue et responsable du centre de documentation des Musées de la civilisation.

«Aujourd’hui, la censure a pris d’autres formes mais elle est toujours présente. Cette édition de Rares et Précieux permet de comprendre cette évolution, de réfléchir à la transformation de la censure et de son impact sur notre quotidien», souligne Michel Côté, directeur général des Musées de la civilisation.

Contes grivois de Jean de La Fontaine, un écrit érotique français, des volumes dont certains passages ont été rayés ou coupés aux ciseaux, une bible protestante imprimée en 1565 ainsi que des ouvrages scientifiques de l’encyclopédie de Diderot dont les idées venaient à l’encontre du dogme catholique sont à découvrir au Musée de l’Amérique Francophone.

Du côté des beaux-arts, les visiteurs pourront admirer entre autres «Amours portant une guirlande» ou encore «La mort de Lucrèce», deux œuvres qui entraient en conflit avec l’intention des prêtres de transmettre un bon goût artistique.

Des démonstrations scientifiques façon 1890

À cinq reprises dans la journée, l’abbé Laflamme, revenu directement du passé, fera découvrir aux curieux des instruments scientifiques issus de la collection des prêtres du Séminaire. Il sera question d’optique, d’électronique mais aussi de machine électrostatique destinée à plusieurs expériences dont celle de la production de la foudre miniature.

Présentation d’une durée de 40 minutes toutes les heures, de 10 h 10 à 16 h. Exposition jusqu’au 9 février. Tarif : 8$ pour les adultes; gratuit pour les jeunes de 12 ans et moins. Réservation au 418 643-2158. Informations au www.mcq.org/rares.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Pierrette Lafond et Michel Côté, respectivement ethnologue et responsable du centre de documentation des Musées de la civilisation et directeur général des Musées de la civilisation lèvent le voile sur la censure dans les livres ainsi que dans les beaux-arts.

(Photo Isabelle Le Maléfan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *