Culture
14:14 26 février 2014 | mise à jour le: 26 février 2014 à 14:14 Temps de lecture: 4 minutes

Les aventures délirantes de Brian Toffu en Acadie

Après «Dans la prophétie des cancres», parue en 2011, Bertrand Dugas revient avec une nouvelle bande dessinée intitulée «Terreur en Acadie», publiée aux Éditions La Grande Marée. Cette dernière œuvre de l’infographiste de la Basse-Ville relate les aventures de Brian Toffu, un héros malgré lui, naïf et créatif, qui se retrouve mêlé à des histoires plus que rocambolesques lorsque le terrorisme envahit l’Acadie.

Brian Toffu, un reporter sans grand talent, vient de terminer la rédaction d’un recueil de poésie. Un de ses poèmes sert d’emballage cadeau envoyé à un soldat en mission au Gagastan. Traîné sur le sable par le vent, ce poème atterrit malencontreusement dans la cave d’un terroriste. Ce dernier pense que Lamèque, cette ville d’Acadie, est un lieu saint blasphémé par Brian Toffu. Le «héros» devra alors échapper à Omar Ben Lanteigne, un terroriste tortionnaire arrivant du Gagastan. «C’est une idée totalement loufoque. Il y a un côté irrévérencieux», admet l’auteur.

Il décrit son personnage principal comme étant un écolo, avec des valeurs de gauche. «Brian Toffu est un Tintin débauché, il est à la croisée entre Tintin, Jim Morrison et Gaston Lagaffe», précise-t-il.

Cette nouvelle œuvre est le résultat d’un remue-méninge de plusieurs personnes de la Péninsule acadienne. «Il s’agit s’un projet de scénario collectif et communautaire lancé en Acadie», explique l’auteur.

Même si ce nouvel album est moins abrasif, il demeure politiquement engagé. «Il s’agit d’un délire sur les idéologies sociales, politiques et écologiques. Le terrorisme est dans l’air du temps. Je parle aussi des pêcheurs qui, avec leurs bateaux, font un véritable nettoyage des fonds marins. Je montre comment l’Homme est agressif et comment il détruit ce qu’il veut, explique l’auteur qui a des origines acadiennes. Pourquoi faire de la fiction quand la réalité est déjà énorme?», questionne le graphiste de formation.

Il aura fallu près d’une année de travail à temps plein pour faire naître cette nouvelle bande dessinée, «c’est un projet fou mais je l’ai fait», s’amuse-t-il à dire. En effet, Bertrand Dugas a tout fait. «J’ai dû scénariser, numériser, coloriser plus de 450 cases une par une. Puis il a fallu faire le suivi avec l’imprimeur et l’éditeur. Tout ça en plus d’un emploi de pigiste graphiste», raconte-t-il.

Un troisième album en préparation

Le deuxième album est à peine terminé qu’il songe déjà au prochain. «Il est en gestation. Pour ce troisième titre, j’ai des idées vraiment noires pour Brian Toffu. Il a un côté dark, qui est la réalité, mais lumineux, c’est sa naïveté. Dans ce troisième volet, il deviendra capitaliste», dévoile Bertrand Dugas.

Intitulé «Not made in China», ce troisième tome est prévu pour 2015. Mais l’imagination de Dugas ne s’arrête pas aux aventures de Brian Toffu. Il planche actuellement sur un projet d’album pour les plus jeunes, à partir de 6 – 8 ans. «Ce serait l’histoire d’Éloi et d’Éloïse. En jouant, ils échappent leur ballon dans l’eau. Ce dernier est ramassé par Béluga qui les amène sur la plage, près du corps inanimé de sa mère, décédée à cause de la pollution. Il s’agira d’une bande dessinée d’aventure éducationnelle puisqu’on verra comment ces deux jeunes pourront combattre la pollution. Pour l’instant, je lance mes idées», conclut-il.

«Terreur en Acadie» est disponible dans la plupart des librairies au coût de 24,95 $.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *