Culture
20:35 17 mars 2014 | mise à jour le: 17 mars 2014 à 20:35 temps de lecture: 3 minutes

Quand le textile s’expose… sur des troncs d’arbres

Alors que les arbres n’ont pas encore de feuilles en ce début de printemps, la Maison des métiers d’art de Québec propose, du 4 au 27 avril, un clin d’œil à l’arrivée des beaux jours avec son exposition «Arbres d’avril», où les artistes «habillent» les troncs d’arbres du Jardin Saint-Roch.

Ce rendez-vous annuel lancera officiellement, le 4 avril prochain, «En Avril… fibre, textile, art», un évènement national qui met en avant-plan les arts de la fibre et du textile en art visuel, design et patrimoine. «Cette année, l’ouverture nationale se fera chez nous, c’est une première car habituellement, cela se fait à Montréal», annonce fièrement Karine St-Arnaud, responsable des projets de diffusion à la Maison des métiers d’art de Québec.

Des nouveautés

Pour cette 4e édition, les artistes ont dû redoubler d’imagination pour répondre aux exigences imposées par la Maison des métiers d’art de Québec. «Auparavant, les artistes avaient carte blanche pour travailler autant sur les troncs que dans les branches des arbres. Cette année, ils devaient se concentrer uniquement sur le tronc. Les œuvres seront situées à la hauteur des yeux des passants. L’imagination des artistes est assez surprenante. Ils ont été très créatifs. Plusieurs projets sont innovants», confie-t-elle.

Julie Asselin, qui a son atelier dans la Cité-Limoilou, participe pour la première fois à cette exposition. «Après l’apparition de la contrainte, j’ai travaillé mes tricots sur une base longiligne. L’idée a été de créer un totem, cette représentation des ancêtres. Cela fait écho à la mémoire. Je propose un totem plus autobiographique», confie l’artiste qui a terminé son DEC en technique des métiers d’art du Cegep de Limoilou en 2010. À travers son œuvre, Julie Asselin veut amener une réflexion sur la conception de la famille. «La famille a beaucoup changé au fil du temps. Est-ce seulement nos parents, frères et sœurs et la parenté ou bien est-ce que la famille ce n’est pas aussi les amis, les collègues de travail ? Je n’ai pas de réponse. Je suggère seulement des pistes de réflexion», explique celle qui jouait déjà dans son enfance avec les fils à coudre de sa mère.

Pour faire durer le plaisir des yeux, l’exposition s’agrandit. Les œuvres seront exposées dans le Jardin Saint-Roch et de chaque côté de la rue Sainte-Hélène. «Nous voulons créer un corridor d’exposition pour que les gens se sentent encore plus englobés par les œuvres des artistes», rajoute-t-elle.

Le vernissage se déroulera le 4 avril dès 17 h à Place de l’Université du Québec. La population est invitée à apporter une balle de laine pour participer à un «Flash Mob Tricot» où les bras deviendront les aiguilles à tricoter, en présence des artistes.

Les artistes inscrits

-Julie Asselin

-Ilana Pichon

-Marie-Claude Quirion

-Catherine Cusson

-Ophélie Cuillerier

-Audrey Anne Béliveau

-Valérie Bédard

-Élise Dubé

-Anne-Marie Groulx

-Les Villes-Laines

-Luce Pelletier

-Claudia Raymond-Drapeau

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *