Culture
15:58 31 mai 2013 | mise à jour le: 31 mai 2013 à 15:58 Temps de lecture: 3 minutes

Le mobilier contemporain s’expose

La salle Carter Hall de la cathédrale Holy Trinity est l’hôte, jusqu’à dimanche, de l’exposition intitulée «Mémoire d’arbre(s) | Exposition mobilier contemporain», rassemblant une trentaine d’œuvres de finissants et d’anciens élèves de l’Institut québécois d’ébénisterie artisanale du Cégep Limoilou.

Plusieurs artistes de l’école, Mélodie Laroche, Esperanza Rada, Jason Tremblay Camiré, Manu Lerendu, Sacha Wewiorski, Guillaume Chiron, Carl-André Boiteau, Benoît Vauthier, Pierre-Olivier Bonneau et Benoît Pépin, exposent leurs créations, toutes des pièces uniques.

«Nous formons nos étudiants à devenir des créateurs et des entrepreneurs pour faire de la conception, même s’il y a des objets imposés comme les demi-lunes. Toutefois, il faut noter que les marqueteries sont toutes différentes», explique Christian Faucher, enseignant à l’école d’ébénisterie et le coordonnateur de l’exposition.

Le public pourra découvrir 28 œuvres, du petit objet à la pièce plus imposante. En effet, porte-bouteilles, bougeoirs et horloges côtoient avec aisance une table, des consoles, une vanité de salle de bain et même un lit.

«Plusieurs de nos artisans font des salons. Ils développent alors des petits objets qui prennent quelques heures à confectionner. Par contre, pour des œuvres comme le lit exposé, on parle de 300 heures de travail, pour la vanité de salle de bain, on est dans les 150 heures», poursuit-il.

Cette exposition est également l’occasion de mettre en lumière des œuvres mélangeant les matières comme une console faite en noyer noir massif et epoxy ou une autre console en noyer noir et fibre de carbone. «Pour ces deux pièces, il y a de la recherche et du développement. Ce sont des techniques innovantes, pas vraiment connues», souligne-t-il.

Des prix décernés

Lors du vernissage, un jury, composé de quatre professionnels du milieu, a remis différentes distinctions.

Ainsi, le prix du jury, le prix Odette Théberge et le prix mérite 3e année de formation ont été remis à Esperanza Rada pour l’ensemble de ses œuvres.

Le prix mérite 1ere année de formation a été décerné à Benoît Vauthier et le prix mérite 2e année de formation, à Caroline Sullivan, en reconnaissance de leur parcours scolaire.

Le prix du public sera remis dimanche, juste avant la clôture de l’exposition.

L’exposition «Mémoire d’arbre(s) | Exposition mobilier contemporain» se poursuit jusqu’au dimanche, à la cathédrale Holy Trinity, située au 31, rue des Jardins, à Québec. Visite de 9 h à 20 h.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *