Culture
18:47 5 août 2013 | mise à jour le: 5 août 2013 à 18:47 temps de lecture: 2 minutes

L’histoire de la Nouvelle-France, une passion familiale

Passionnés par l’histoire de la Nouvelle-France, Pierre Thibault et son fils Jean-Pierre participent depuis dix ans aux Fêtes de la Nouvelle-France. Vêtus de leurs costumes d’époque, ils improvisent des saynètes pour le plus grand plaisir des participants à cet évènement, qui se déroule jusqu’au 11 août, dans les quartiers historiques de Québec

«Nous sommes des amateurs d’histoire dans l’âme. Nous racontons aux festivaliers l’histoire d’une façon ludique», résume Pierre Thibault, résidant à Québec.

Particulièrement intéressé par l’histoire de la Nouvelle-France, Pierre Thibault en a lu des ouvrages sur ce sujet. Et sa passion, il l’a transmise à son fils Jean-Pierre. Le père est à l’aise dans son rôle de marchand de fourrure et son fils s’intéresse plus particulièrement au commerce des fourrures avec les Amérindiens ainsi qu’aux coureurs des bois. Depuis quatre ans, il personnifie un huron, muni de son fusil, de sa peau d’ours et de sa pipe.

Voilà trois ans que Ginette Tremblay, l’épouse de Pierre Thibault a rejoint les rangs. Elle entre dans la peau d’une paysanne qui tombe en amour d’un certain Claude (dont nous ne révèlerons pas le nom pour garder la surprise aux festivaliers)…. Personnifié par nul autre que son mari.

Ordre de recherche

En 1734, ce fameux Claude est un bandit, soupçonné d’un incendie survenu à Montréal. Il s’échappa et trouva refuge chez Marie Fortin, une paysanne. Malgré l’ordre de recherche établi, aucun capitaine ne le retrouva. «Je fabule là-dessus. Je m’habille donc en coureur des bois où je traîne mes fourrures de raton-laveur, renard, chat sauvage, castor ou encore de mouflette», explique celui qui est arpenteur-géomètre.

Muni de son mousquet, Pierre Thibault, alias Claude, n’hésite pas à faire des interactions avec le public et à faire participer les festivaliers.

Pour croiser Jean-Pierre, Claude, accompagné de Marie Fortin, et les autres personnages costumés, il suffit aux festivaliers de déambuler dans les rues pavées du Vieux-Québec.

Sous le thème «À nos héroïnes!», les Fêtes de la Nouvelle-France feront vibrer jusqu’au 11 août les quartiers historiques de Québec. La programmation complète est disponible au www.nouvellefrance.qc.ca.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *