Culture
17:49 12 août 2013 | mise à jour le: 12 août 2013 à 17:49 temps de lecture: 3 minutes

Les Fêtes de la Nouvelle-France remportent un vif succès

La 17e édition des Fêtes de la Nouvelle-France, qui s’est terminée dimanche avec la cérémonie de clôture, aura connu, pendant cinq jours, un vif succès d’après les organisateurs. Ces derniers viennent tout juste de dresser un bilan préliminaire plus que positif.

Avec un achalandage en hausse, provenant de toutes les provinces et de 35 pays différents, une vente de médaillons, donnant accès aux festivités, en augmentation de 10% par rapport à l’an passé, soit quelque 18 600 médaillons vendus, les organisateurs des Fêtes de la Nouvelle-France ont dressé un bilan favorable de cette 17e édition.

«Nous sommes très enthousiastes, nous avons vécu cinq jours extraordinaires depuis l’arrivée des Filles du Roy jusqu’à la cérémonie de clôture. On a eu que du plaisir, que du bonheur. Les gens étaient enthousiastes et heureux. Les bénévoles étaient très impliqués, les artistes se sont donnés à fond», confie Stéphane Parent, directeur général et directeur de la programmation des Fêtes de la Nouvelle-France.

Cette année, les festivaliers ont pu profiter des trois nouveaux sites : les visites du bateau, l’Aigle d’or au bassin Louise, la cour du Vieux-Séminaire de Québec et le jardin des Ursulines. «Les gens ont pu vivre une expérience différentes entre les sites proposés. Cette année, l’expérience des visiteurs étaient plus complètes que jamais. On a essayé beaucoup de choses cette année. C’était audacieux de faire ouvrir le jardin des Ursulines. Ça a été une très belle expérience pour tous ceux qui étaient là», poursuit-il.

Les conférences ont également affiché complet. Les organisateurs ont même dû refuser plus de 200 personnes à la conférence sur les Filles du Roy.

Avec la thématique «À nos héroïnes», les festivaliers ont pu notamment découvrir l’histoire des Filles du Roy. «Nous avons pu mettre de l’avant le rôle des femmes de la Nouvelle-France de façon intéressante. En plus de l’arrivée des Filles du Roy, les gens ont pu découvrir des personnages méconnus comme Jeanne Mance ou la Corriveau», explique-t-il.

Les retombées économiques devraient être supérieures par rapport à l’an dernier, qui étaient de 6,5 M$ pour les cinq jours d’activités. Les producteurs du marché des saveurs ont confié aux organisateurs avoir vendu d’avantage de produits que les années antérieures.

Le fleuve à l’honneur pour l’édition 2014

«Nous allons mettre en valeur l’inventivité, la créativité, le savoir-faire qui ont été les fondements de la colonie», dévoile Stéphane Parent. Ainsi les activités seront axées sur l’énergie et l’ingéniosité qui ont été nécessaires pour forger le Québec.

«De nombreuses activités mettront en valeur le fleuve Saint-Laurent et la vie maritime qu’il y avait à Québec et que nous avons toujours», dit-il.

Autres nouveautés : les organisateurs mentionnent une nouvelle approche du Défilé dans lequel la participation de la population sera essentielle. Le volet gastronomique sera également bonifié.

La 18e édition des Fêtes de la Nouvelle-France se dérouleront du 6 au 10 août 2014.

Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *