Culture
14:17 7 juin 2013 | mise à jour le: 7 juin 2013 à 14:17 Temps de lecture: 3 minutes

Une balade pour découvrir le faubourg

Cet été, un circuit pédestre guidé permettra de découvrir autrement le quartier Saint-Jean-Baptiste. Orchestré par le Comité populaire, «Le faubourg, une histoire populaire» retrace l’histoire sociale et les luttes du quartier du XIXe au XXIe siècle.

«Le quartier Saint-Jean-Baptiste est marqué par les luttes des citoyens notamment pour éviter la destruction de leur maison dans les années 70», explique Mathieu Houle-Courcelles, organisateur communautaire pour le Comité populaire Saint-Jean-Baptiste.

À partir de ce constat, le Comité populaire a créé un circuit pédestre pour faire découvrir le quartier sous un autre angle. De la rue Saint-Gabriel, avec ses coopératives d’habitations, aux traces laissées par la communauté anglophone du XIXe siècle avec le cimetière Saint-Matthew, le quartier révèle, au fil de la marche, ses secrets.

Des arrêts percutants

Pour bien comprendre l’histoire de ce quartier, la visite démarrera au Parc de l’Amérique Française où, en 2001, le quartier a été littéralement coupé en deux lors du Sommet des Amériques.

Le Comité racontera la disparition du Boisé des sœurs Franciscaines. Malgré la mobilisation des citoyens, en 1978, la mairie autorise la coupe d’arbres pour laisser la place aux habitations.

Les marcheurs constateront que la première garderie coopérative a vu le jour dans Saint-Jean-Baptiste. Ils se rendront ensuite à l’îlot Berthelot où les résidents se sont défendus pendant près de 20 ans pour conserver leurs habitats menacés de destruction lors du réaménagement de la Colline parlementaire.

Le circuit ne serait pas complet si lors de la promenade, la guide, Émilie Tremblay, n’évoquait pas la bataille pour la laïcité scolaire, l’Opération Soleil ou encore la communauté gaie et lesbienne.

Outre les neufs arrêts compris dans la visite guidée, le Comité populaire propose, pour les marcheurs aguerris, de poursuivre la marche vers la synagogue Beth Israël Ohev Sholem, les Cove Fields, le Patro Saint-Vincent-de-Paul et la place D’Youville.

«Saint-Jean-Baptiste a été à l’avant-garde des combats pour l’écologie, le droit au logement, le progrès social. C’est cette mixité sociale et diversifiée que nous voulons mettre en avant-plan, poursuit Mathieu Houle-Courcelles. Nous souhaitons partager notre sentiment d’appartenance à ce quartier.»

Ces visites guidées sont gratuites. Départ les samedis, à 14h, du Parc de l’Amérique Française, du 22 juin au 27 juillet. Le nombre de participants est limité à 20 marcheurs, il est donc nécessaire de réserver sa place au (418) 522-0454 ou à l’adresse courriel comite.populaire@videotron.ca. Informations complémentaires au www.unehistoirepopulaire.net.

Le Québec Express, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *