Culture
21:10 24 octobre 2016 | mise à jour le: 24 octobre 2016 à 21:10 temps de lecture: 3 minutes

L’enseignement, un moteur de l’humour

HUMOUR. Dans la vie de tous les jours, c’est un prof de français au secondaire énergique qui aime faire rire ses élèves et ses collègues. Cette passion amène Pascal Martineau à monter sur scène raconter ses meilleures anecdotes, le samedi 5 novembre prochain à La Scène Lebourgneuf.

En entrevue, le résident de Charlesbourg semble être un passionné. Après un saut en bas du stage de la salle de spectacle de Lebourgneuf, il s’assoit pour raconter son histoire. Cette idée de raconter des anecdotes, ses «bad lucks», comme il les appelle, lui est venue lors d’une sortie avec des collègues.

«J’étais professeur à l’école Les Sentiers de Charlesbourg en 2009. Puis, une fois que j’étais avec des collègues en 5 à 7, il y avait un petit stage et je l’ai pris d’assaut pour raconter l’histoire de mon foyer encastré que je m’étais fait voler», a-t-il lancé, donnant le ton à son type d’humour.

C’est son ami Maxime-Jacques Gagnon – «il serait content que son soit dans le journal lui!» – qui l’invite à présenter un spectacle d’humour dans les bars. Une chose menant à l’autre, celui qui est maintenant enseignant à l’école La Seigneurie à Beauport aura monté sur scène plus d’une quinzaine de fois dans les années qui ont suivi, dont une première partie de l’humoriste Jean-Claude Gélinas. «Je tripe là-dedans, mais j’adore enseigner, je ne me vois pas faire carrière en humour», précise-t-il.

Après cette série de spectacle, l’humoriste amateur a décidé de se mettre en jachère, une période qui a duré pas moins de trois ans. «L’automne dernier, une pneumonie m’a affaibli pendant quelques mois. Étant hyperactif, j’avais tout de même besoin d’un défi. Alors, j’ai repris l’écriture», a-t-il expliqué.

Il a alors décidé de construire un spectacle en lien avec ce qu’il connaît le mieux, l’école et tout ce qui gravite autour. «Je l’ai structuré autour de la vision d’un prof d’une façon chronologique depuis le début de ma carrière, comme avec un sketch sur ma première entrevue et tout ce qu’il y a de cocasse là-dedans!», explique-t-il, ajoutant qu’il a bâti un spectacle d’une durée d’une heure et quart, environ.

C’est donc le 5 mai dernier que Pascal Martineau est revenu sur scène, à La Scène Lebourgneuf, pour présenter La retenue. Le public était au rendez-vous, remplissant l’entièreté des 200 chaises de la salle de spectacle, au grand plaisir du sympathique prof… mais également du gestionnaire de la salle qui lui a offert une supplémentaire!

Cette supplémentaire qui s’adresse à un public de tous âges aura donc lieu le 5 novembre prochain à La Scène Lebourgneuf. Les billets sont en vente à l’adresse www.lascenelebourgneuf.com/pascal-martineau-en-supplementaire/.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *