Culture
13:57 1 juillet 2016 | mise à jour le: 1 juillet 2016 à 13:57 temps de lecture: 3 minutes

Inauguration d’un musée mobile nouveau genre destiné aux jeunes

EXPOSITION. Les parcs de l’arrondissement Les Rivières, à Québec, accueilleront à tour de rôle cet été l’exposition mobile «L’art au pays du Soleil-Levant». Conçue dans un conteneur maritime transformé en lieu d’animation, l’initiative lancée par la Ville de Québec vise à amener la culture, en l’occurrence japonaise, à portée de main des enfants inscrits au Programme Vacances-Été (PVE).

Premier arrêt: le parc Jean-Paul-Nolin, où le musée ambulant a été non seulement inauguré jeudi mais, également, aussitôt testé par une poignée de jeunes curieux. Les portes du conteneur se sont ainsi ouvertes sur un parcours échelonné en 10 stations, chacune permettant de découvrir différentes formes artistiques japonaises par l’intermédiaire d’activités ludiques, de photographies, d’objets et de dessins.

Désormais, origami, haïku, manga, théâtre Nô, cérémonie du thé et autres usages culturels du pays du Soleil-Levant n’auront plus de secrets pour les visiteurs, qui pourront en outre mettre à l’épreuve leurs nouvelles connaissances en remplissant le questionnaire d’accompagnement. Deux guides seront également sur place pour interagir avec les enfants.

«Ce projet, sous le signe de l’art japonais, sera, pour plusieurs jeunes, une belle initiation à la culture en stimulant leur curiosité, leur imagination et leurs réflexions», estime Patrick Huot, député de Vanier-Les Rivières, qui était présent à l’inauguration aux côtés de Natacha Jean, conseillère municipale du district de Vanier.

De son côté, la conceptrice de l’exposition, Claude Corriveau, n’aura pas manqué de souligner le défi qu’a représenté l’aménagement de l’espace. Avec son équipe, l’ethnomuséologue aura relevé le pari de transformer les 20 pieds du conteneur pour offrir une expérience de visite agréable, dans un décor d’inspiration nippone.

Un projet renouvelable et exportable

Ce musée nouveau genre circulera dans un premier temps d’un parc à l’autre dans l’arrondissement des Rivières, à la rencontre de quelque 1200 jeunes inscrits au PVE. Déjà, néanmoins, il est question de le programmer lors d’événements spéciaux pour en favoriser l’accès au grand public, dont le 14 août prochain, au parc Saint-André, dans le cadre du Festi-Parc.

À plus long terme, la boîte culturelle pourrait visiter d’autres arrondissements de la ville de Québec. Là pour rester, elle est appelée à adopter d’autres thématiques au fil des ans.

Fruit de l’Entente de développement culturel entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture, l’initiative aura nécessité un investissement total de 45 000$.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *