Culture
15:40 23 août 2011 | mise à jour le: 23 août 2011 à 15:40 temps de lecture: 3 minutes

Le 11 septembre 2001 selon Nathalie Chabot

Chaque personne a vécu les événements du 11 septembre à sa façon. La destruction des deux tours du World Trade Center à New York a emporté plus de 2600 victimes du même coup, un moment marquant pour le monde entier. Une peintre du district Des Châtels, Nathalie Chabot, a couché sur des toiles ses souvenirs du tragique événement. Dans le cadre du 10e anniversaire, elle les dévoile à l’invitation de la Société artistique de La-Haute-Saint-Charles.

Du 3 au 30 septembre, l’exposition Immortel souvenir est présentée à la salle Adagio de la bibliothèque Félix-Leclerc. «Le 11 septembre 2001 en avant-midi, j’étais en train d’étendre des vêtements sur la corde lorsque mon mari m’a fait venir», témoigne Nathalie Chabot. Un premier avion venait de s’enfoncer dans une des deux tours du World Trade Center aux États-Unis. C’est quelques jours plus tard que Mme Chabot décide d’immortaliser le moment.

«Après ma première toile, j’ai dit à mon conjoint que dans 10 ans, elle sera exposée», confie-t-elle. Le vœu se concrétise aujourd’hui alors qu’une dizaine de peintures ont été confectionnées à l’aide des souvenirs du triste événement. L’objectif: présenter sa vision du 11 septembre 2001, les images voire les flash-back qu’elle en conserve. «Je ne veux pas toujours que ça soit exactement comme ça c’est passé. J’essaie d’ajouter ma touche personnelle», révèle la dame.

N’étant jamais allée à New York et ne connaissant pas l’endroit visuellement, Mme Chabot crée principalement avec les souvenirs gardés en mémoire des vidéos vues à la télévision. Présentée comme une bande dessinée, l’exposition constitue les différentes vues de New York sur un fil du temps de l’arrivée du premier avion dans le ciel jusqu’aux commémorations. Questionnée sur l’aspect sombre et triste de son travail, la peintre répond qu’elle trouvait important de le faire pour éviter la charge sur ses épaules.

Aucune des toiles sur le 11 septembre ne sera à vendre. «Les peintures sont une collection privée. Elles m’appartiennent. Je me dis que ce n’est pas drôle de faire de l’argent sur le dos d’une catastrophe humaine», précise-t-elle.

La série de toiles sur le 11 septembre n’est pas terminée. Nathalie Chabot compte continuer à peindre sur le sujet en vue de présenter à nouveau le contenu de son travail dans le futur.

Il s’agit d’une deuxième exposition en solo pour Nathalie Chabot. La première Tout sans cadre a été présentée en janvier dernier. Mme Chabot est membre de la Société artistique de La-Haute-Saint-Charles.

L’Actuel, membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *