Culture
16:22 21 juillet 2018 | mise à jour le: 21 juillet 2018 à 16:22 temps de lecture: 2 minutes

Ouverture de la place éphémère

ÉVÉNEMENT. La Corporation des Loisirs Duberger-Les Saules a inauguré, ce matin, la nouvelle place éphémère La Rassembleuse sur le terrain arrière de la Bibliothèque Jean-Baptiste-Duberger. Elle est ouverte jusqu’au 15 octobre de 6 heures à 23 heures.

Marie-Josée Laliberté (à droite), en compagnie de plusieurs intervenants locaux.

Alain Couillard – Métro Média

Ce projet, réalisé en collaboration avec La Table de concertation Duberger-Les Saules et la Ville de Québec, a été initié par les citoyens soutient Marie-Josée Laliberté, représentante de l’organisme. Préalablement, une consultation citoyenne, effectuée il y a quelques mois, favorisait l’implantation d’un tel espace dans un milieu de vie défavorisé.

Une petite table de pique-nique pour enfants.

Alain Couillard – Métro Média

Cette place éphémère La Rassembleuse est chapeautée par le comité des Loisirs et la Table de concertation en collaboration avec plusieurs partenaires locaux dont, entre autres, la bibliothèque et la Maison des jeunes. «Nous travaillons sur ce projet depuis le mois de janvier. Nous avons reçu les meubles ce matin et d’autres seront ajoutés au cours de l’été ainsi que des végétaux.»

Mme Laliberté ajoute que l’endroit public permet de jardiner, lire, relaxer et participer à des activités libres. Une connexion de réseau sans fil est aussi disponible.

Collaboration

Alicia Despins, conseillère du district Vanier – Duberger, précise que la Ville de Québec a collaboré financièrement dans ce projet en remettant environ 19 000$ soit près de 60% du coût total du projet. «Il y a eu aussi les autorisations afin de permettre la mise en place les équipements sur un terrain de la Ville.»

La conseillère a souligné l’importance des partenaires du milieu qui ont soutenue cette initiative locale en comblant le 40% restant. «Il ne faut surtout pas oublier toute l’implication des bénévoles qui représente plus de 140 heures de travaux», a conclu Mme Laliberté.

Un espace permettant la réalisation de plusieurs activités dont la création de bulles de savon.

Alain Couillard – Métro Média

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *