Culture
22:01 21 septembre 2018 | mise à jour le: 21 septembre 2018 à 22:01 temps de lecture: 2 minutes

Hausse de la fréquentation touristique

ÉVÉNEMENT. Selon Tourisme Wendake, la première saison de spectacles de la production <@Li>Québec Issime, De Céline Dion à La Bolduc<@$p>, qui a pris fin le 1er septembre, a attiré plus de 9000 visiteurs. Douze pour cent du spectacle présentait des titres ou des scènes des Premières Nations.

L’un des moments durant la représentation de Québec Issime.

(Photo gracieuseté – Paul Ducharme)

En mai, Tourisme Wendake s’entendait avec Robert Doré, promoteur et producteur, afin de présenter cette production musicale à l’amphithéâtre extérieur local. Colombe Bourque, directrice générale de Tourisme Wendake, confie que l’arrivée Québec Issime a généré une importante affluence touristique.

«Le producteur a bien intégré la culture wendate et la collaboration d’Andrée Levesque-Sioui a permis de peaufiner la scénarisation de la section : Premières Nations». Le chanteur wendat, Samuel Shukapesh Savard, s’est intégré parfaitement à cette production qui regroupait sept chansons provenant du répertoire des Premières Nations. Quant à l’amphithéâtre couvert, pouvant contenir plus de 475 personnes, il a permis de présenter le spectacle dans diverses conditions météo.

Plusieurs rencontres ont déjà eu lieu avec le producteur afin de préparer la nouvelle saison. «Il y aurait quelques modifications, mais rien de majeur», soutient Mme Bourque. Concernant le calendrier et le nombre de représentations, ils seraient similaires à ce qui a été proposé cet été. «On envisage aussi de commencer à 20h au lieu de 20h30.»

Économie locale

Il ne fait aucun doute, pour la directrice générale, que Québec Issime a permis de générer de nouveaux revenus dans les divers commerces de Wendake. Le taux d’occupation moyen de l’Hôtel-Musée Premières Nations a connu une légère augmentation cet été passant de 92,6% en 2017 à 94,4% cette année.

Le développement des attraits touristiques à Wendake a connu une progression significative en six ans ce qui a permis de faire passer le taux de rétention du tourisme de 1,1 jour à 1,5 jour.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *