Culture
20:33 6 décembre 2007 | mise à jour le: 6 décembre 2007 à 20:33 temps de lecture: 2 minutes

Claire Côté Cloutier, figure active de la Haute-Saint-Charles

Artiste-peintre, secrétaire de la Société artistique de la Haute-Saint-Charles, organisatrice d’expositions, Claire Côté Cloutier n’a certes pas une retraite de tout repos. Par son implication, elle contribue à dynamiser la vie culturelle de la région.

Pour certains, retraite rime avec repos. Pour d’autres, la retraite signifie que l’on se tourne vers de nouvelles activités, de nouveaux engagements. Claire Côté Cloutier fait assurément partie du second groupe.

Peintre accomplie, Mme Côté Cloutier est également secrétaire de la Société artistique de la Haute-Saint-Charles, tient un atelier libre pour les artistes du coin tous les mercredis, organise chaque année plus d’une quinzaine d’expositions dans les bibliothèques de l’arrondissement, en plus de nombreuses expositions solos en divers endroits. Pour couronner le tout, après trois ans de retraite, elle a repris du service deux jours semaine pour dépanner son ancien employeur.

Elle garde quand même toujours du temps pour ses trois enfants et ses cinq petits-enfants, assure son mari, André Cloutier.

Le 2 décembre dernier, se déroulait le vernissage de sa propre exposition à la bibliothèque Neufchâtel. Malgré la concurrence qu’ont pu lui livrer les élections à la mairie et le magasinage des fêtes, l’événement s’est bien déroulé et trois toiles ont trouvé preneur.
«J’ai déjà participé à plusieurs symposiums et expositions collectives, mais cette exposition est ma toute première en solo», explique Mme Côté Cloutier.

Il est encore possible d’admirer la trentaine d’oeuvres à la bibliothèque Neufchâtel jusqu’au 11 janvier prochain. L’artiste expose également quelques toiles cette fin de semaine aux Halles Fleur de Lys.

Son oeuvre se compose majoritairement d’huiles sur toile et l’artiste utilise de préférence la spatule plutôt que le pinceau. «J’aime beaucoup travailler avec la spatule, indique-t-elle. J’aime le geste qu’elle requiert.»

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *