Culture
19:17 1 novembre 2006 | mise à jour le: 1 novembre 2006 à 19:17 Temps de lecture: 3 minutes

La pluie inonde la cinquième Mascarade de l’Halloween

Même si la pluie a découragé plusieurs gnomes, sorcières et chevaliers masqués à se joindre à la fête, les monstres étaient tout de même nombreux lors de la dernière présentation de la Mascarade de l’Halloween le 31 octobre dernier sur la rue Racine.

Comme tout bon événement en plein air, la Mascarade de l’Halloween s’est retrouvée mardi dernier à la merci de Dame nature. Pourtant, les prémisses de la fête s’avéraient plus que bonnes. «Entre 18 h 30 et 18 h 45, ça annonçait qu’on atteindrait 12 000 visiteurs. Mais une fois que la pluie s’est mise de la partie, ça a commencé à se dissoudre, explique le coordonnateur de l’événement, Raymond Nadeau. Beaucoup ont abandonné à cause de la pluie.»

Malgré ce revers typiquement automnal, les responsables de la fête s’entendent sur le fait que la dernière mascarade a été un parfait succès. «Compte tenu de la température, ça a très bien été tant au niveau des artistes de rue que de la participation, convient Raymond Nadeau. Il n’y a aucune déception de notre part du côté organisationnel. Pour n’importe quelle fête, t’as beau avoir une belle organisation, t’as jamais le contrôle sur la température.»
«C’est la seule mascarade où la pluie a tenu tout le long, mais on est contents malgré tout, avoue Annick Deschênes, chargée de projet à l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles. On aurait sûrement atteint 12 000 visiteurs si il n’avait pas plu.»

Si les pronostics prédisaient une participation record environnant les 12 000 personnes, l’achalandage (évalué entre 5000 et 6000 personnes) a malheureusement été plus faible que l’an passé, où l’on avait enregistré près de 8000 festivaliers.

Les festivaliers ont pu tout de même profiter des décors fantomatiques, notamment les lampadaires costumés grâce à une initiative des jeunes participants aux chantiers urbains. Les jongleurs, cracheurs de feu, clowns et musiciens ont tout donné pour divertir les visiteurs. Le groupe Kabir Percussions a même offert une prestation sous la pluie.
«Je dis chapeau à Claude Martel de la Pharmacie Martel qui a mis beaucoup d’énergie dans la fête et sur la rue Racine pour la faire grandir, mentionne M. Nadeau. La générosité des commerçants sur la rue Racine a aussi été garante du succès.»

En raison de la pluie persistante qui s’est abattue dès 19 h 15, les feux d’artifices prévus en clôture de l’événement à 20 h 30 ont dû être devancés d’environ une demi-heure. «On a décidé de les devancer pour permettre aux enfants de ne pas être trop mouillés, précise M. Nadeau. De toute façon, les gens avaient déjà commencer à quitter. Mais vraiment, ils ont été de toute beauté.»

Trois heures après la fin des festivités, la rue Racine a finalement retrouvé son apparence initiale, plus prête que jamais à vibrer de nouveau au rythme de l’Halloween. À ce titre, le comité organisateur se réunira dans les prochains jours afin de discuter des possibilités de la prochaine mascarade.
«On va demander l’avis des résidants et des commerçants pour savoir si une fête sur deux jours ou deux soirs les intéresserait, explique Annick Deschênes. L’année prochaine, on a aussi pensé impliquer Ciné-Cours, l’école de cinéma, là-dedans…» De quoi rendre l’attente interminable!

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *